Tout sur PBOC

L'effondrement du yuan offre un soutien bienvenu aux exportateurs chinois, en pleine guerre commerciale avec les Etats-Unis. C'est aussi un casse-tête pour Pékin, hanté par le risque de déstabilisation financière et qui pourrait tenter d'enrayer le repli de la monnaie, à rebours des accusations de Washington.

Pékin veut s'attaquer aux ultimes transactions de crypto-monnaies encore réalisées depuis la Chine, en bloquant l'accès aux plateformes d'échanges étrangères et en faisant retirer leurs applications sur les plateformes mobiles locales, a indiqué un média officiel.

"Les autorités ne comprennent rien au bitcoin!", peste Zhang Yanhua, créateur d'un fonds d'investissement tué dans l'oeuf à mesure que Pékin resserrait l'étau sur les crypto-monnaies -- sonnant le glas d'un vaste marché, alors que les nouveaux bitcoins sont majoritairement créés en Chine.

Le bitcoin semble vivre ses derniers jours en Chine, où les régulateurs bancaires à Pékin et Shanghai ont ordonné la fermeture des plateformes où s'échangent les monnaies cryptographiques, selon un média d'Etat mardi.

Dette galopante, croissance dopée aux dépenses publiques, bulle immobilière: les risques s'amoncellent en Chine, incitant Pékin à resserrer en douceur sa politique monétaire pour désamorcer la bombe à retardement que constitue la "finance de l'ombre".