Tout sur Pays-Bas

Les Belges consacraient 11% de leur budget au transport en 2019. Il s'agit du troisième poste de dépenses après le logement (24%) et l'alimentation (13%), indique mercredi le Bureau fédéral du Plan dans un communiqué.

De quelle manière, et surtout quand, l'Union européenne devra-t-elle à nouveau resserrer les cordons de sa politique budgétaire ? Ce débat sera mené dans les semaines à venir, est-il ressorti lundi d'une réunion de l'Eurogroupe, le cercle des ministres des Finances de la zone euro.

La néerlandaise Rabobank va supprimer quelque 5.000 emplois au cours des cinq prochaines années, la banque souffrant de la crise du coronavirus tout en étant confrontée à des taux bas et à la numérisation, a annoncé jeudi son CEO Wiebe Draijer.

La surabondance d'opinions et d'interprétations tous azimuts dans l'épineux débat sur les variants de la COVID et le déploiement de la stratégie vaccinale entraîne un douloureux manque de clarté dans la communication et un affaiblissement de l'adhésion aux mesures dans notre société.

L'entreprise de miel Meli à Furnes va reprendre la société néerlandaise de Traay, l'entreprise spécialisée en miel la plus connue aux Pays-Bas. La gamme de produits à base de miel sera donc élargie et les entreprises se positionneront mieux sur le marché européen, a annoncé lundi Meli dans un communiqué.

Hantée par la peur d'une explosion sociale, l'élite économique et politique réunie cette semaine à Davos a exprimé sa préoccupation face à l'exacerbation des inégalités. Mais des solutions pour les réduire, comme taxer les entreprises et les grandes fortunes, il a été peu question.

Gérer les annulations et les reports, c'est du boulot pour des agences de voyage - représentées par l'UPAV - qui ont vu leurs réservations plonger. L'Etat prendra en charge une partie des salaires. 3 questions à Anne-Sophie Snyers, secrétaire générale de l'UPAV.

Le secteur belge des assurances lancera en février une "banque de données des sinistres" afin de mieux repérer les fraudes, a annoncé lundi Assuralia lors d'une conférence de presse. Le système s'attaquera d'abord aux escroqueries à l'assurance automobile, pour laquelle la fraude est estimée entre 120 et 240 millions d'euros chaque année en Belgique.