Tout sur Paul Magnette

Après le groupe immobilier Saint-Lambert Promotion (Rive Gauche), Eiffage Development est le second acteur d'envergure à tenter le pari carolo. Il va investir plus de 110 millions d'euros dans le Left Side Business Park. On y retrouvera bureaux, commerces, logements (près de 400) et même une marina. La Ville espère y voir un appel d'air pour d'autres promoteurs immobiliers tentés par le renouveau local.

L'Union professionnelle du secteur immobilier et la Ville de Charleroi ont organisé un séminaire consacré à la stratégie de développement territorial et immobilier à Charleroi.

Charleroi dispose enfin d'une vraie ligne de conduite pour redynamiser et redensifier son territoire. De quoi espérer notamment retrouver d'ici 10 ans les 15.000 habitants perdus en trois décennies dans l'intra-ring. Les investisseurs sont en tout cas de retour. Cela se traduit déjà par les 2 milliards d'euros de projets en cours de développement.

Non, la Région wallonne ne va pas changer de logo. Le coq rouge en sera toujours le symbole sur son territoire, tandis que le W stylisé restera la référence à l'international. Tout au plus le gallinacé sera bientôt "harmonisé".

Le gouvernement wallon, qui avait menacé Caterpillar d'expropriation après que le groupe eut annoncé son intention de fermer son site de Gosselies, a obtenu de l'entreprise la cession pour l'euro symbolique de ce site stratégique de près de 100 hectares et des ses principales installations, a annoncé lundi le ministre-président Paul Magnette.

Le président de la Chambre wallonne de Commerce et d'Industrie Philippe Suinen s'est inquiété, dans une carte blanche publiée vendredi dans L'Echo, de l'impact sur les exportations d'une mise en oeuvre des recommandations de la Déclaration de Namur, publiée au début du mois par le ministre-président wallon Paul Magnette.

On l'a vu avec le Brexit, on l'a vu avec l'élection de Donald Trump, la classe moyenne - et pas seulement populaire - se sent perdue dans ce monde globalisé dans lequel elle a le sentiment de ne plus avoir sa place. Résultat: elle offre son vote à des personnages charismatiques et vendeurs de lendemains qui (dé)chantent.