Tout sur Parlement européen

Le départ des élus britanniques provoqué par le Brexit va rebattre les cartes au Parlement européen: il profite à la droite mais affecte les libéraux, les Verts et les socialistes et ces derniers cherchent à rallier des non-inscrits pour reprendre des forces.

Le nouvel accord de divorce conclu jeudi midi entre négociateurs britanniques et européens "signifie qu'il n'y a pas besoin de report" de la date du Brexit prévu le 31 octobre, a affirmé le président de la Commission Jean-Claude Juncker, aux côtés du Premier ministre britannique Boris Johnson.

Avec l'arrivée d'un nouveau leader du parti conservateur britannique, qui a pris par la même occasion le poste de Premier ministre, une nouvelle étape du Brexit commence. Elle doit mener, selon les dires de Boris Johnson lui-même, à un Brexit en bonne et due forme le 31 octobre de cette année, date officielle de la fin du délai accordé par les 27 au Royaume-Uni. Boris Johnson exclut, pour l'heure, la demande d'un nouveau délai. Mais ce ne sera pas si simple...

Ce que l'on appelait jusqu'ici l'Alliance des libéraux et démocrates pour l'Europe (ALDE) était le groupe dit libéral du Parlement européen. Ce groupe vient de décider de s'appeler désormais Renew Europe. Il abandonne ainsi toute référence au libéralisme, et ce n'est pas par hasard, puisque ce sont les membres français de ce groupe, soit la liste Renaissance soutenue par le président Macron lui-même, qui ont fait la demande de suppression de toute référence au libéralisme.

Habituellement, ceux qui dénoncent des concitoyens aux autorités sont traités de "délateurs" et subissent le même opprobre que Judas. Aujourd'hui, on trouve des politiciens qui promeuvent un tel comportement au titre de vertu. Ainsi, la France rémunère officiellement les "aviseurs fiscaux", qui dénoncent des faits présumés de fraude fiscale au fisc.

Le Parlement européen a approuvé jeudi un texte destiné à améliorer les conditions des congés parentaux et de paternité dans toute l'Union européenne, qui permettra selon lui de faire progresser l'égalité entre les hommes et les femmes.