Tout sur Pandora Papers

L'ancien patron du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn a implanté dans des pays à la fiscalité avantageuse les sociétés via lesquelles il se fait rémunérer pour ses activités de conférencier et de consultant, selon l'émission "Cash Investigation" de la chaîne France 2 qui a participé à l'enquête journalistique des "Pandora Papers".

Le fisc belge suit les révélations des Pandora Papers et entreprend des mesures là où c'est nécessaire, a assuré lundi le ministre des Finances, Vincent Van Peteghem (CD&V) en réaction à la publication de l'enquête internationale journalistique sur les paradis fiscaux. Plus de 1.200 Belges ou résidents belges seraient concernés.

La nouvelle enquête du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) et ses partenaires, vient d'être rendue publique. Après avoir passé au crible 11,9 millions de documents datés de 1996 à 2020, elle démontre que de nombreuses personnalités fortunées échappent toujours à l'impôt en ayant recours aux paradis fiscaux. Dans ces documents qui contiennent quelques précieux secrets figurent plus de 29.000 bénéficiaires de sociétés écrans, dont 1.200 Belges