Tout sur Panama

Les banques européennes n'ont pas réduit leur présence dans les paradis fiscaux ces dernières années, malgré plusieurs scandales ayant révélé les pratiques douteuses des multinationales pour échapper à l'impôt, selon une étude publiée lundi par un bureau de recherche indépendant.

L'enquête judiciaire au sujet des montages que Dexia avait organisés pendant des années à partir du Luxembourg pour ses clients belges n'a finalement rien donné. Le juge d'instruction bruxellois Michel Claise a trouvé porte close côté luxembourgeois, rapporte samedi L'Echo.

La filiale belge de la banque néerlandaise, ING Belgique, aurait fourni des comptes offshore à des oligarques russes pour les aider à dissimuler leurs avoirs dans des paradis fiscaux.

Le nom "Trump" va-t-il disparaître du paysage immobilier new-yorkais? Trois immeubles résidentiels l'ont déjà retiré de leur façade et un quatrième a obtenu jeudi le droit de faire de même, malgré les objections de la Trump Organization.

L'être humain ne change pas: l'appât du gain reste prononcé, surtout si ce gain peut être rapide. C'est l'histoire en ce moment du bitcoin. Impossible de sortir sans quelqu'un en parle. Mais depuis la chute du cours de quasi 50% cette semaine, les questions ont un peu changé.

Le géant brésilien du BTP Odebrecht, impliqué dans un gigantesque scandale de corruption à l'échelle de l'Amérique du Sud, a reconnu jeudi via un de ses dirigeants avoir versé des pots-de-vin pour plusieurs millions de dollars aux fils de l'ancien président panaméen Ricardo Martinelli.

Il y a un an, le scandale des Panama Papers éclatait, fragilisant des gouvernements, exposant des personnalités et déclanchant une série d'enquêtes à travers le monde sans oublier le coup porté à la réputation du Panama.

Aller à la case prison tout en passant par la banque: c'était possible à Tocuyito, au Venezuela, où la banque Banesco vient de dénoncer mardi l'existence d'une agence clandestine portant ses couleurs dans l'établissement pénitentiaire de la ville.

La Cellule de traitement des informations financières (CTIF) a lancé 97 enquêtes sur base des informations issues des Panama Papers, affirme mardi son président, Philippe De Koster, dans les colonnes du magazine Knack. Celles-ci ont cependant peu de chance d'aboutir, en l'absence de réaction du Panama.

La taxe de transparence sur les constructions juridiques à l'étranger, dite taxe Caïman, n'a même pas rapporté 40 millions d'euros, soit 10 fois moins que ce qui avait été prévu par le gouvernement, a affirmé le député Eric Van Rompuy (CD&V), mardi, lors d'une nouvelle réunion de la Commission spéciale de la Chambre consacrée aux Panama Papers.