Tout sur Ougrée

Le démantèlement de la cokerie d'ArcelorMittal à Ougrée (Seraing), à l'arrêt depuis trois ans suite à la rupture, à l'époque, des négociations avec Oxbow Mining pour sauver 240 emplois, débutera en 2018, a-t-on appris mardi auprès d'ArcelorMittal, confirmant ainsi une information du journal L'Echo.

Le front commun syndical CSC Metea-FGTB rencontrera jeudi la direction d'ArcelorMittal dans le cadre de la fermeture de la cokerie d'Ougrée, qui a été annoncée mardi et qui touchera 240 travailleurs. Les syndicats veulent l'application des accords survenus en décembre 2013 mais souhaitent néanmoins rediscuter une partie du plan industriel à la suite de la disparition du chaud dans le bassin sidérurgique liégeois.

Des centaines de travailleurs d'ArcelorMittal se sont réunis en assemblée générale, lundi matin, aux Ateliers centraux, à Ougrée, pour décider s'ils reprenaient le travail et quelles suites donner à l'annonce du sidérurgiste, qui projette de fermer sept lignes à froid sur les douze encore en activité.