Tout sur Ouest européen

Au lieu de tout mettre en oeuvre pour assurer la sécurité d'approvisionnement d'une électricité bon marché, la ministre de l'Énergie, Tinne Van der Straeten, s'obstine à faire de la fermeture des centrales nucléaires (l'ADN du parti auquel elle appartient) la priorité alors que les faits montrent, comme expliqué dans ce qui suit, l'inanité de cette politique. L'interview qu'elle a accordé à LN 24, le 28 septembre dernier, en est une parfaite illustration.