Tout sur Open Vld

Deux semaines après l'accord de principe passé entre le gouvernement fédéral et les banques sur des mesures de soutien à ceux frappés par la crise du coronavirus, nombreuses sont les entreprises qui ne savent toujours pas si elles peuvent bénéficier d'un crédit-pont avec garantie d'Etat, rapporte De Tijd mardi.

Le chef de groupe Open Vld à la Chambre, Egbert Lachaert, a déposé une proposition de loi pour retarder d'un mois et demi la période des soldes, a-t-il indiqué dimanche. Le secteur de la mode plaidait vendredi pour un report afin d'éviter de nombreuses faillites et licenciements.

Les banques belges travaillent actuellement d'arrache-pied à la mise en oeuvre des mesures prises par le gouvernement ce week-end afin de soutenir l'économie belge pendant la crise du coronavirus et d'en limiter l'impact sur les consommateurs et les entreprises. Elles entreront en vigueur à partir de ce vendredi, indique lundi Febelfin, la fédération du secteur financier.

Après le ministère public fédéral, l'Inspection spéciale des impôts (ISI) a également ouvert une enquête sur la haute noblesse, les chefs d'entreprise et autres Belges fortunés qui ont gravité dans un circuit d'argent autour du prince belge Henri de Croÿ. C'est ce qu'écrit De Tijd, vendredi.

L'avocat Alain Zenner publie un ouvrage de référence sur le droit de l'insolvabilité. Cet éminent juriste livre ses conseils aux dirigeants d'entreprise qui traversent une période difficile et qui cherchent à rebondir au plus vite.

La ministre fédérale des Affaires sociales Maggie De Block (Open Vld) juge "regrettable" l'annulation jeudi par la Cour constitutionnelle de la loi sur l'allocation de mobilité, connue sous le nom de "Cash for car". "L'intention était d'augmenter la liberté de choix des employés. Mais les syndicats n'ont apparemment pas jugé cela possible et ont introduit un recours. Il est regrettable qu'une entreprise ne puisse plus donner une compensation équivalente si un employé ne veut pas de voiture de fonction."

La ministre du Budget, Sophie Wilmès, a invité "à la prudence" lundi concernant les projections budgétaires du comité de monitoring publiées dans la presse, précisant que celles-ci n'ont pas encore été validées. "Ces hypothèses s'élaborent à politique inchangée. Autrement dit, les estimations faites pour 2024 partent du principe qu'aucune nouvelle initiative ne serait prise sous cette législature, ce qui est hautement improbable", a-t-elle ajouté, avant d'appeler à "avancer dans la formation d'un nouveau gouvernement fédéral".

La Belgique compte près de 55.000 travailleurs salariés de plus par rapport à l'année dernière, dont 47.946 dans le secteur privé, selon les derniers chiffres de l'Office national de Sécurité sociale (ONSS) publiés mardi. La Belgique n'a jamais connu autant de personnes au travail, se félicite la ministre des Affaires sociales Maggie De Block (Open Vld).

Les banquiers seront bientôt soumis à un code de déontologie rédigé par le secteur financier et dont le respect est garanti par un régime disciplinaire. Ils seront dès lors tenus de prêter serment au début de leurs activités afin de s'engager à respecter les normes déontologiques en vigueur, selon une proposition de loi d'Ecolo-Groen, de l'Open Vld, du cdH et du CD&V approuvée mardi en commission Finances et Budget à la Chambre. Une mesure que déplore mercredi Febelfin, la fédération du secteur financier, qui parle d'une "occasion manquée' d'y renforcer la culture et la déontologie.

Le ministre des Finances Alexander De Croo (Open Vld) a indiqué dans une lettre adressée au Conseil supérieur des finances qu'il souhaitait une baisse des impôts et ne voulait pas d'un tax shift, selon des informations rapportées par L'Echo et La Libre Belgique.