Tout sur Omega Pharma

La procédure d'arbitrage entre Marc Coucke, le fonds d'investissement Waterland et le géant pharmaceutique américain Perrigo débutera lundi. Virtuellement et avec quelques mois de retard en raison de la pandémie, rapporte samedi L'Echo.

Le géant pharmaceutique, Perrigo, l'acquéreur d'Omega Pharma, exige au moins 1,9 milliard d'euros de la part de Marc Coucke et du fond Waterland, arguant d'une fraude dans la vente, rapportent les titres Mediahuis lundi. Marc Coucke risque en théorie toute sa fortune.

Le gestionnaire d'actifs Carmignac Gestion a intenté une nouvelle action en justice contre l'entreprise pharmaceutique Perrigo, ses ex-CEO, Joseph Papa, ex-CFO Judy Brown et Marc Coucke, qui a vendu Omega Pharma à l'entreprise, indique lundi De Tijd.

John Hendrickson, le patron de Perrigo, l'entreprise qui a racheté Omega Pharma à Marc Coucke il y a deux ans, quitte le navire après 14 mois à son poste. Le directeur financier Judy Brown avait déjà quitté l'entreprise plus tôt dans l'année.

Marc Coucke, le fondateur d'Omega Pharma, a introduit une plainte contre Perrigo, l'entreprise à laquelle Omega Pharma a été cédée et dont il est aujourd'hui l'actionnaire, rapportent jeudi L'Echo et De Tijd.

Le groupe pharmaceutique américain Perrigo, qui a racheté Omega Pharma, a récemment introduit une plainte contre Marc Coucke et le fonds d'investissement Waterland auprès du Cepani, le centre belge d'arbitrage et de médiation, rapportent mardi De Tijd et L'Echo.

Alychlo, la société d'investissement de l'entrepreneur flamand Marc Coucke, a racheté à Perrigo la marque de produits alimentaires pour sportifs Etixx, annonce jeudi Alychlo.

"Nous constatons que le personnel est sévèrement impacté par la politique de l'ancien management d'Omega Pharma", a fait savoir le syndicat LBC-NVK, la centrale des employés de la CSC, après l'annonce d'une restructuration au sein d'Omega Pharma. Un tiers des emplois est menacé.

Le groupe américain Perrigo, le repreneur d'Omega Pharma il y a près de 2 ans jour pour jour, va porter plainte contre les anciens propriétaires de l'entreprise belge spécialisée dans les médicaments en vente libre, dont Marc Coucke et la société d'investissements Waterland, ressort-il de ses résultats trimestriels.

groupe américain Perrigo, le repreneur d'Omega Pharma, va porter plainte contre les anciens propriétaires de l'entreprise belge, dont Marc Coucke et la société d'investissements Waterland, ressort-il de ses résultats trimestriels.

Marc Coucke nie toute forme de tricherie chez Omega Pharma, entreprise qu'il a vendue en 2014 au groupe pharmaceutique américain Perrigo. De Standaard rapportait vendredi que, selon Perrigo, la société Omega Pharma avait embelli sa comptabilité durant des années, en notant dans ses comptes des produits invendus comme vendus.

La société Omega Pharma a embelli sa comptabilité durant des années, en notant dans ses comptes des produits invendus comme vendus, selon le groupe pharmaceutique américain Perrigo, propriétaire de la firme depuis 2015, rapporte De Standaard. Perrigo se sent floué et menace de réclamer 250 millions d'euros de dommages.

Le groupe pharmaceutique américain Perrigo, qui a racheté Omega Pharma en 2015, négocie actuellement avec le fonds d'investissement Waterland, ancien actionnaire d'Omega Pharma, les conditions d'un versement de 75 millions d'euros sur un compte bloqué et ce, alors que les performances en-deçà des attentes de la société belge pèsent sur les comptes du groupe américain. En l'absence d'accord, un juge pourrait être saisi de la question.

Le géant américano-israélien Perrigo procède à une dépréciation d'actifs de 467 million de dollars (environ 410 millions d'euros) sur sa filiale Omega Pharma, ressort-il des résultats trimestriels du groupe pharmaceutique. En clair: le groupe a donné un demi milliard de trop pour acheter la société de Marc Coucke, remercié fin avril.

En démissionnant de Perrigo, Marc Coucke percevra une indemnité de 1,2 million d'euros, toutefois l'accord prévoit aussi un recours à la procédure d'arbitrage, détaillent vendredi les quotidiens L'Echo et De Tijd.