Tout sur Olivier Fumière

Les banques centrales auront été plus fortes que le ralentissement économique et la faible croissance des bénéfices des entreprises, que la guerre commerciale USA/Chine et le Brexit réunis. L'année 2019 restera comme un grand cru pour les Bourses européennes et, plus encore, américaines.