Tout sur Olivier de Wasseige

Les gros contrats militaires ne génèrent pas les retombées industrielles promises aux entreprises belges. Le groupe John Cockerill en fait la cruelle expérience avec le marché des nouveaux blindés.

La reprise est abîmée par la poursuite de la crise sanitaire et l'explosion des coûts. Leurs représentants confient à "Trends-Tendances" leurs angoisses et leurs appels à l'actions concernant les pénuries de produits et les faillites.

Les entreprises débutent l'année dans un grand stress. La reprise est abîmée par la poursuite de la crise sanitaire et l'explosion des coûts. Leurs représentants confient à "Trends-Tendances" leurs angoisses et leurs appels à l'actions concernant l'indexation des salaires et un saut d'index.

Les entreprises débutent l'année dans un grand stress. La reprise est abîmée par la poursuite de la crise sanitaire et l'explosion des coûts. Leurs représentants confient à "Trends-Tendances" leurs angoisses et leurs appels à l'actions. Télétravail, non au cinq jours sur cinq!

Explosion des cas de covid oblige, les travailleurs doivent travailler à la maison quatre jours par semaine. La décision indispose les employeurs davantage qu'il y a quelques mois, pour trois raisons majeures.

"Rendre le télétravail obligatoire est une mesure inutile et aux effets indirects contre-productifs", assène mardi l'Union wallonne des entreprises (UWE), craignant que le Codeco ne décide mercredi de réimposer le travail à domicile pour endiguer la propagation du coronavirus.

L'Union des classes moyennes (UCM) demande au gouvernement jeudi, à la veille du Comité de concertation, de prolonger jusque décembre le chômage temporaire et le droit passerelle, alors que "des indépendants et chefs de PME souffrent encore des restrictions liées au coronavirus". Cette requête rejoint celle, similaire et formulée mardi, de l'union des entrepreneurs flamands Unizo et de la fédération technologique Agoria.

Le Medef, l'association du patronat français, a accueilli pour la première fois lors de son université d'été les organisations soeurs des pays francophones. Olivier de Wasseige, de l'Union wallonne des entreprises, explique le projet de cette réunion.

Si la majorité des entreprises wallonnes sont parvenues à traverser la crise sans trop en pâtir financièrement, 22% d'entre elles y ont perdu des plumes, constate l'Union wallonne des entreprises (UWE). Cette dernière avance des pistes, dans son rapport économique 2021, pour sortir des pièges de l'endettement et des problèmes de solvabilité.