Tout sur Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle

Si un secteur a économiquement plutôt bien sorti son épingle du jeu de la crise sanitaire, c'est celui des produits de contrefaçon, comme le démontre une évaluation, menée à l'échelle européenne, sur la menace posée par les atteintes à la propriété intellectuelle (Intellectual Property Crime Threat Assessment), et réalisée conjointement par Europol et l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO).

Plus de la moitié (56%) des produits contrefaits saisis aux frontières de l'Union européenne proviennent du commerce en ligne, rapporte lundi une étude de l'Office de l'Union Européenne pour la Propriété Intellectuelle (EUIPO) menée avec l'OCDE. Ce problème qui concerne aussi la Belgique s'est aggravé ces dernières années, à plus forte raison depuis le début de la pandémie de coronavirus avec l'accélération du commerce en ligne.