Tout sur Nyrstar

Le gendarme des marchés est d'avis qu'il faut nommer un expert avant que Nyrstar tienne l'assemblée qui doit décider de sa dissolution.

L'autorité des marchés et services financiers (FSMA) est d'avis que Nyrstar doit reporter la décision de mise en liquidation jusqu'à trois mois au moins après le prononcé d'une décision de justice définitive relative en la matière, a-t-elle fait savoir mardi par communiqué. La cotation en Bourse de la société a par ailleurs été suspendue peu après 13h00.

Alors que l'assemblée de Nyrstar doit se tenir le 2 juin, et que les actionnaires minoritaires se battent pour éviter que le groupe suisse Trafigura ne mette la main sur 98% des actifs du groupe belge, la FSMA, le gendarme des marchés, a annoncé qu'elle approfondissait son enquête sur les informations communiquées par le groupe.

Une centaine de petits actionnaires de Nyrstar vont introduire une action devant le tribunal de l'entreprise en vue de rapatrier les actifs du groupe cédés à Trafigura, actionnaire de contrôle qui détient 24% du capital du numéro 2 mondial du zinc, rapporte samedi L'Echo. S'ils n'obtiennent pas gain de cause, ils réclameront un dédommagement évalué à 1,5 milliard d'euros.

Le tribunal néerlandophone de l'entreprise de Bruxelles s'est penché mercredi sur la procédure en référé introduite par un groupe d'actionnaires contre la société cotée Nyrstar. Les plaignants exigent un accès à une série de documents, la désignation d'un administrateur provisoire et la suspension de plusieurs décisions du conseil d'administration de l'entreprise. Le tribunal rendra sa décision dans les 14 jours, soit d'ici à la fin août.

Nyrstar a débuté jeudi le redémarrage d'un des hauts fourneaux de sa fonderie dans la ville australienne de Port Pirie, qui était à l'arrêt depuis plusieurs semaines, indique vendredi la société spécialisée dans le zinc. Elle espère que les deux outils seront opérationnels d'ici à la fin du mois.

La création d'une nouvelle société, baptisée NewCo, qui détiendra les actifs de Nyrstar et sera contrôlée à 98% par Trafigura, a été approuvée par une majorité des créanciers de l'entreprise belge de zinc, annonce celle-ci vendredi soir. Elle a également été avalisée par le Cour suprême britannique. Les petits actionnaires de Nyrstar ne contrôleront que 2% de NewCo.

L'administrateur délégué de Nyrstar Hilmar Rode est toujours le patron de la société spécialisée dans le zinc et aucune décision n'a été prise pour le moment pour le licencier ou le remplacer. Un raisonnement qui vaut également pour les autres membres de la direction de l'entreprise, a indiqué celle-ci tard jeudi soir. Elle réagissait de la sorte à des articles de presse annonçant le futur départ du PDG une fois que la restructuration de Nyrstar serait terminée.

Les petits actionnaires du spécialiste du zinc Nyrstar s'inquiètent du flou qui subsiste autour du plan de sauvetage imaginé par Trafigura, l'actionnaire majoritaire. Certains ont consulté les avocats Robert Wtterwulghe et Laurent Arnauts en vue de l'assemblée générale qui devrait se tenir le 25 juin prochain, et ces derniers ont décidé d'envoyer une mise en demeure à la direction, peut-on lire mardi dans l'Echo et De Tijd.

L'entreprise Nyrstar a enregistré en 2018 une perte nette de 618 millions d'euros, a communiqué la société cotée en bourse dimanche soir, après avoir repoussé à de multiples reprises la publication de ses résultats annuels. L'an passé, Nyrstar avait enregistré un gain de 47 millions d'euros.

Trafigura, le principal actionnaire de Nyrstar, prend le contrôle de l'entreprise spécialisée dans le zinc. Nyrstar a conclu un accord de blocage et Trafigura détiendra 98% du capital de l'entreprise.