Tout sur NLMK

Alors que la direction du groupe sidérurgique NLMK avait annoncé, au début mars, son intention de fermeture pure et simple du site du NLMK Steel à Jemappes (Hainaut), la contre-proposition syndicale d'y conserver une activité a été retenue par la direction. La FGTB craint toutefois de nombreux licenciements secs.

La direction de NLMK Jemappes Steel Center annoncé jeudi que la procédure d'information et de consultations prévue en phase 1 de la Loi Renault a été enclenchée dans le cadre de son intention de fermer le site de production de Jemappes (Mons). Le site emploie actuellement soixante travailleurs.

L'acier wallon ne se résume pas à ArcelorMittal et à la phase à chaud liégeoise. Le pavillon russe flotte depuis peu sur les laminoirs de La Louvière et Clabecq. Mais la direction de Novolipetsk Steel y fait profil bas. Objectif : atténuer le choc des cultures.

A la sortie de l'assemblée générale du personnel, jeudi matin à Marcinelle, les ouvriers de Carsid ont tenu pour la majorité des propos très pessimistes. Beaucoup ont affirmé ne plus croire à un redémarrage de la phase à chaud.

La crise n'a pas épuisé les milliardaires russes. Au contraire : leur nombre a quasiment doublé entre 2009 et 2010. Si les deux hommes les plus riches de Russie n'ont pas changé, Roman Abramovitch, patron du club de foot anglais de Chelsea, est passé de la 3e à la 5e place.