Tout sur Nigel Farage

Le nouvel accord de divorce conclu jeudi midi entre négociateurs britanniques et européens "signifie qu'il n'y a pas besoin de report" de la date du Brexit prévu le 31 octobre, a affirmé le président de la Commission Jean-Claude Juncker, aux côtés du Premier ministre britannique Boris Johnson.

C'est l'heure de tous les doutes pour les partis politiques, les "partis traditionnels" comme on les appelle de façon un peu pléonastique. Car ils ont mauvaise presse depuis quelque temps, notamment en Europe. Vus comme des dinosaures inadaptés au monde d'aujourd'hui.

"Je n'ai jamais vu ça de ma vie!", s'exclame Peter Stokes-Chapman, supporteur du Parti du Brexit, lors d'un meeting surchauffé dans les Midlands, au coeur du Royaume-Uni, pour des élections européennes qui présagent un désastre pour les deux principaux partis.