Tout sur Nicolas Sarkozy

Bernard Tapie complice involontaire d'une escroquerie au Bitcoin?

Les arnaques au Bitcoin et autres cryptomonnaies font maintenant appel de manière mensongère à des personnalités connues. C'est ainsi que Bernard Tapie ou Nicolas Sarkozy se sont retrouvés à vanter des sites de cryptomonnaies! Amid Faljaoui, notre chroniqueur économique, nous rappelle qu'il faut se méfier des offres de gains rapides.

Kazakhgate: perquisition chez Airbus jeudi dernier

Une perquisition dans les bureaux d'Airbus à Suresnes, près de Paris, a eu lieu jeudi dernier dans le cadre de l'enquête sur le "Kazakhgate" portant sur des soupçons de corruption en marge de contrats conclus sous la présidence française de Nicolas Sarkozy avec le Kazakhstan, a-t-on appris auprès d'Airbus mardi.

Les dangers du plein emploi

Eradiquer le chômage. Nicolas Sarkozy l'avait déjà promis il y a 10 ans. Angela Merkel réitère cette volonté aujourd'hui. Et notre ministre de l'Emploi Kris Peeters lui a emboîté le pas: il voudrait que la Belgique atteigne le plein emploi d'ici 2025 et crée 240.000 jobs de plus en huit ans. Plausible ?

Macron veut mettre fin aux privilèges accordés au Qatar en France

Le centriste Emmanuel Macron, un des favoris à la présidentielle française, a promis dimanche, s'il est élu, de mettre "fin aux accords qui favorisent en France le Qatar", soulignant qu'il aurait à l'égard de ce pays ainsi que de l'Arabie saoudite "beaucoup d'exigence".

Que préfère la Bourse, la gauche ou la droite ?

A priori, si on devait poser la question de savoir ce qui est le mieux pour la Bourse, un gouvernement de droite ou un gouvernement de gauche, le bon sens opterait immédiatement pour la droite. Et pourtant...

Sarkozy au conseil d'administration d'AccorHotels

L'ancien président français Nicolas Sarkozy rejoint le conseil d'administration du géant hôtelier AccorHotels, afin d'"accompagner la vision internationale" du groupe, a annoncé mardi AccorHotels dans un communiqué.

Sans la BCE, "nous n'aurons pas assez de croissance"

"Si la BCE ne soutient pas la croissance, nous n'aurons pas assez de croissance", a insisté le président français Nicolas Sarkozy, candidat à sa réélection, pointant les "limites des règles fixées" à la BCE "dans le traité de Maastricht".

"Buy European Act" : le retour du protectionnisme ?

Le président français veut, à la manière du "Buy American Act", une législation donnant la préférence aux entreprises produisant en Europe pour les contrats publics. La Commission européenne souhaite, elle, éviter toute dérive protectionnisme.

"Sarkozy fait payer son pseudo-courage aux autres !"

TVA en hausse et taxe sur les transactions financières : Nicolas Sarkozy était sur toutes les chaînes françaises, dimanche soir, pour vanter ses prochaines réformes. Une omniprésence qui a fait hurler le socialiste Pierre Moscovici.