Tout sur New York

La compagnie aérienne néerlandaise KLM a dit adieu au Boeing 747, avec un dernier vol passagers effectué avec cet appareil dimanche. Les adieux ont été fait dans la discrétion, sans grande publicité en ces temps de crise sanitaire liée au nouveau coronavirus. "Triste", a réagi le patron de KLM, Pieter Elbers.

Wall Street est repartie dans sa spirale baissière vendredi, à la fin de sa pire semaine depuis la crise financière de 2008, les milliards mis sur la table par les autorités ne parvenant pas à effacer la crainte d'une récession.

Le baril de Brent plongeait lundi de plus de 10%, atteignant un plus bas en quatre ans, emporté par le déséquilibre provoqué par l'offre abondante d'or noir et la demande qui ralentit du fait de la pandémie du nouveau coronavirus.

Ils sont en première ligne, mais sont les moins protégés en raison de leurs difficultés à boucler les fins de mois: les petits salaires aux Etats-Unis n'ont pas les reins assez solides financièrement pour arrêter de travailler afin d'éviter la propagation du coronavirus.

Il n'y a pas de pavillon chinois cette année à la grande foire du jouet de New York pour cause de coronavirus. Et les déboires de la deuxième économie mondiale, ainsi que leurs potentielles conséquences sur les ventes de poupées et jeux de société, sont dans tous les esprits.

La drague sur internet chamboule les rencontres amoureuses. Elle modifie aussi la nature des dépenses des célibataires et la manière dont les ménages se forment, avec des conséquences économiques mésestimées, assure Daniel McMurtrie, un investisseur qui s'est penché sur le secteur.

Si elle n'a pas totalement disparu du paysage, ce n'est pas faute d'avoir essayé avec le commerce en ligne, les tickets dématérialisés, le click and collect, les magasins sans caisses, les réservations en ligne... Toutes choses qui sont censées nous rendre la vie plus fluide, sans frottement, ni pause. Et surtout éradiquer ce fléau inhérent à notre vieille société de consommation : la file d'attente.

En 2015, les signataires du texte crucial signé à Paris se sont engagés à réduire les émissions de gaz à effet de serre. En 2020, ils doivent fixer des objectifs plus ambitieux.