Tout sur Nathalie Muylle

L'Inspection économique a reçu en 2019 9.615 plaintes relatives à des achats commandés auprès de commerces en ligne étrangers, ce qui représente près de cinq fois plus que ce qui avait été enregistré l'année précédente, informe De Tijd mardi, sur base de chiffres de la ministre de l'Economie Nathalie Muylle (CD&V). Lors du premier trimestre de cette année, pas moins de 5.542 signalements ont déjà été reçus.

Le monde de l'entreprise espère que le gouvernement parviendra à un accord sur le paiement du pécule de vacances des travailleurs qui se sont retrouvés en chômage temporaire durant la crise sanitaire, souligne De Tijd, qui revient sur la question déjà abordée mais qui n'a pas encore été tranchée. Le montant de la facture s'élève à 600 millions d'euros.

Les trois syndicats ACV-CSC Transcom, CGSLB-ACLVB et Setca-BBTK ont été reçus mardi par la Première ministre Sophie Wilmès (MR), le vice-Premier et ministre des Finances Alexander De Croo (Open Vld) et la ministre de l'Emploi, de l'économie et des consommateurs Nathalie Muylle (CD&V), au sujet de la faillite de Swissport.

La ministre de l'Emploi Nathalie Muylle (CD&V) propose de prolonger le chômage temporaire comme conséquence de la crise sanitaire du coronavirus jusque fin aout. Le système a coûté en mars et avril 1,3 milliard d'euros, selon les chiffres communiqués par la ministre, alors qu'il avait été anticipé que le montant approche des 3 milliards d'euros, rapporte De Standaard lundi.

Le patron de Lufthansa Carsten Spohr est arrivé vendredi vers 11h40 au 16 rue de la Loi. Il doit y évoquer avec le gouvernement le sort de Brussels Airlines, filiale du géant allemand, qui a annoncé une restructuration qui menace un millier d'emplois, soit un quart de son personnel.

Le moratoire temporaire sur les faillites d'entreprises qui a été instauré en avril dans le cadre de la lutte contre les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19 a été prolongé jusqu'au 17 juin, communiquent mardi différents ministres du gouvernement fédéral.

Les travailleurs des secteurs dits cruciaux qui enchaînent les heures supplémentaires en raison de la crise du coronavirus peuvent s'attendre à un supplément de salaire net pour maximum 120 de leurs heures supplémentaires, en raison d'une dispense spéciale d'application pendant une période de trois mois, ont indiqué lundi les ministres des Finances Alexander De Croo, des Affaires sociales Maggie De Block et de l'Emploi Nathalie Muylle.

La Première ministre Sophie Wilmès a annoncé les différentes séquences du plan de déconfinement progressif, à l'issue de la réunion du Conseil National de Sécurité (CNS).

La règle européenne, qui oblige à proposer le remboursement des vols annulés ne sera pas modifiée, selon le commissaire européen Didier Reynders. Mais les Etats pourront prévoir un délai pour ménager les trésoreries des transporteurs, et encourager les vouchers.

Les ministres des Indépendants et de l'Economie, Denis Ducarme et Nathalie Muylle, proposeront au conseil des ministres un arrêté de pouvoirs spéciaux reportant la date des soldes au 1er août, ont-ils annoncé dans un communiqué commun. La décision pourrait être prise et mise en oeuvre dès la semaine prochaine.