Tout sur Nasdaq

La Bourse de New York, après avoir encaissé sa pire semaine depuis 2008, a de nouveau flanché lundi dans un marché ébranlé par les remous à Washington et la chute des prix du pétrole.

L'action Galapagos, la société biotech belgo-néerlandaise dont la capitalisation boursière atteint 4,8 milliards d'euros, a fait un bond de 18 % voici quelques jours. La société en a profité pour augmenter son capital de 300 millions de dollars supplémentaires. Galapagos n'en avait pas réellement besoin : fin juin, sa trésorerie dépassait le milliard d'euros. Mais les conditions étaient réunies pour lever des capitaux bon marché.

Tesla va rester une société cotée en bourse, a annoncé son fantasque CEO Elon Musk. Le conseil d'administration de Tesla et M. Musk ont décidé de maintenir le fabricant de voitures électriques dans le Nasdaq.

La suite de records insensés enregistrés par les Bourses en ce début d'année suscite des interrogations. À l'instar du journal Les Échos, la question se pose de savoir si le monde entier n'est pas plein de bulles, partout et dans tous les secteurs. En tout cas, c'est le constat que certains experts font en ce début d'année.

En cette ère numérique, il est très difficile de devenir un des gagnants. Par contre, il est très facile de rester un gagnant, juge le rédacteur en chef du Trends néerlandophone, Daan Killemaes.

Wall Street a nettement monté lundi, les trois principaux indices parvenant à battre des records en clôture pour la troisième séance consécutive: le Dow Jones a pris 0,70% et le Nasdaq 0,52%.

Wall Street a fait une très belle année 2016 - l'indice vedette Dow Jones a affiché sa plus belle performance depuis 2013 avec une hausse de 13,42% sur un an - grâce notamment à l'optimisme suscité par l'élection de Donald Trump.

Wall Street a terminé en hausse mardi: le Nasdaq a battu un nouveau record en prenant 0,45% et le Dow Jones a avancé de 0,06%, au cours d'une séance calme pour débuter une semaine raccourcie entre Noël et le jour de l'An.

Le Dow Jones dépassait les 19.000 points pour la première fois de son histoire mardi à l'ouverture de Wall Street, la Bourse continuant à battre des records deux semaines après l'élection inattendue de Donald Trump à la présidence américaine.

Le Dow Jones a fini sur un record lundi à Wall Street, pour la troisième séance consécutive, grâce à une petite hausse de 0,11% toujours alimentée par l'élection de Donald Trump, tandis que le Nasdaq a enregistré une nouvelle contre-performance.