Tout sur Narendra Modi

Affaiblie par des années de mauvaise gestion gouvernementale et frappée de plein fouet par la pandémie, l'économie indienne va au-devant de plusieurs années de récession.

La croissance indienne ralentira en 2016-2017 à 7,1%, contre 7,6% sur l'exercice précédent, selon une estimation officielle publiée mardi qui ne tient cependant pas compte de "l'impact négatif" de la démonétisation de certains billets à l'automne.

Sur les 10 prochaines années, la planète comptera davantage d'Indiens que de Chinois. Les conditions sont aujourd'hui réunies pour que l'Inde devienne la nouvelle puissance asiatique.

L'ex-Premier ministre indien Manmohan Singh a qualifié jeudi "d'énorme erreur de gestion" la démonétisation choc décidée par son successeur, jugeant qu'elle impacterait durement la croissance.

Le Premier ministre indien Narendra Modi doit s'entretenir mercredi à Bruxelles avec les dirigeants de l'Union européenne (UE), premier partenaire commercial de l'Inde, avec la volonté d'attirer de nouveaux investissements et de renforcer la coopération antiterroriste.