Tout sur Myriam Delmée

Lidl et Aldi montent en gamme pour attirer de nouveaux clients. Mais les conditions de travail au sein de ces discounters sont-elles montées en gamme au même rythme ? Alors que le personnel de Lidl vient de dénoncer une charge de travail insoutenable, nous avons objectivé la situation de l'emploi dans ces magasins low cost.

Les travailleurs du groupe Mestdagh ont entamé mardi matin un mouvement de grève qui devrait s'étaler sur trois jours, a expliqué Danny Dubois, permanent CNE. Les syndicats protestent contre l'attentisme de la direction, qui n'a pas encore clairement exposé sa vision pour l'avenir des 56 magasins intégrés et louvoie dans la conclusion du plan social.

"Que les politiques arrêtent de s'égosiller sur la prépension et que l'on puisse mettre en oeuvre l'accord", a indiqué vendredi Myriam Delmée, vice-présidente du Setca, à l'issue de la signature du protocole d'accord entre les syndicats et la direction de Carrefour. "Nous sommes maintenant dans l'énorme deuxième phase de l'application de l'accord."

Les réunions qui ont eu lieu entre la direction de Carrefour et les syndicats "s'apparentent plus à un cahier de revendications qu'à une réelle négociation", a souligné la vice-présidente du Setca, Myriam Delmée, après une nouvelle rencontre qui s'est déroulée mercredi matin dans le cadre du plan de restructuration annoncé en janvier par le distributeur. Le porte-parole de l'enseigne, Baptiste van Outryve, a, lui, à nouveau fait part d'une "discussion constructive".

Les responsables syndicaux de la CSC et de la FGTB sont sortis "sceptiques" et "pas convaincus" de la réunion du conseil d'entreprise extraordinaire organisée jeudi avec les responsables du groupe Mestdagh. Au cours de cette rencontre, il fut question, selon les représentants des travailleurs, du nouveau plan commercial voulu par le groupe, et notamment de l'ouverture du dimanche souhaitée pour les magasins intégrés Carrefour Market Groupe Mestdagh.

Les cinq centres de distribution de Lidl en Belgique sont toujours bloqués par le syndicat socialiste SETCa lundi, en raison du mouvement de grève entamé la semaine dernière. Le blocage devrait se poursuivre car les travailleurs n'ont aucun contact avec la direction, ajoute Myriam Delmée, vice-présidente de l'organisation syndicale. Une centaine de magasins n'ont pas ouvert leurs portes, soit environ un sur trois.

"La conciliation est extrêmement tendue et proche de la rupture", a indiqué Myriam Delmée vice-présidente du Setca sur Twitter et à Belga, lors d'une interruption de séance de la conciliation organisée entre les syndicats et la direction de Lidl. "Il s'agit d'une dernière tentative de conciliation. Je crains que l'on aille au clash."

Une centaine de magasins de Lidl, sur les 302 que compte l'enseigne en Belgique, étaient fermés samedi matin, indique Lidl. Les syndicats ont commencé à communiquer au personnel la proposition formulée la veille par la direction. Celle-ci vise à soulager la charge de travail sur le personnel, mais ne couvre que six mois dans l'attente de solutions structurelles. La proposition est soutenue par les syndicats chrétien et libéral, mais rejetée par l'organisation socialiste.

Le mouvement de grogne continuait de s'étendre jeudi à la mi-journée chez Lidl. Plus d'une centaine de magasins ont rejoint le mouvement de grève spontanée sur les quelque 300 que compte l'enseigne en Belgique, selon la vice-présidente du Setca, Myriam Delmée. La direction de l'enseigne a introduit une demande de conciliation auprès du bureau de conciliation de la commission paritaire, a-t-elle annoncé jeudi.

Au lendemain d'une première réunion "constructive" regroupant la direction de Carrefour et les syndicats, ces derniers ont indiqué ce mercredi matin être en attente de réponses "afin d'entamer les négociations sur une base tangible et compréhensible pour tout le monde", selon les dires de la vice-présidente du Setca, Myriam Delmée.

Vers 11h00, 84 magasins étaient fermés sur les quelque 300 que compte la chaîne de supermarchés en Belgique, selon une liste publiée sur le site web de l'enseigne. Les régions de Wallonie picarde, Liège, Mons et Charleroi sont les plus touchées. "La situation peut encore évoluer au cours de la journée", indique la vice-présidente du syndicat socialiste, Myriam Delmée.