Tout sur MyMicroInvest

A l'heure de reprendre le travail après la pause de midi, les paupières se font parfois lourdes. Le café et le soda deviennent alors de précieux amis. Qiqo voudrait s'inviter dans ce cercle de boissons énergisantes.

Le marché du crowdfunding belge a doublé de taille en un an, à plus de 22 millions d'euros investis dans 80 opérations de financement, selon le baromètre annuel de la fédération FinTech Belgium qui rassemble les professionnels du secteur (start­up, scale­up et investisseurs).

La marque de prêt-à porter fête cette année ses 20 ans d'existence. Une année charnière pour l'entreprise qui entend doper sa stratégie digitale, relancer le marché en Flandre, consolider certains partenaires à l'étranger et proposer prochainement une ligne de vêtements différente de ce qui a été fait jusqu'ici. Avec, à la clé, la conquête de nouveaux investisseurs, via notamment le " crowdfunding ".

Alors qu'on fait grand cas du " crowdfunding " (le financement participatif), c'est surtout le " crowdlending " (le prêt participatif) qui s'avère avoir le vent en poupe. Entre ces deux formes de financement alternatif, les différences sont importantes. " Le 'crowdlending'présente moins de risques et les coûts sont moindres ", note Frédéric Lévy Morelle de la plateforme Look&Fin.

MyMicroInvest a levé 1,632 million d'euros mercredi soir lors d'une séance de "live crowdfunding" organisée à l'occasion de la présentation du rapport d'activité de la société. La plus importante plateforme de financement participatif en Belgique part désormais à la conquête des Pays-Bas, de la France, de l'Italie, de la Suisse et de la Pologne.