Tout sur mylan

Le spécialiste des médicaments génériques Mylan, convoité par le grand rival israélien Teva, a encore relevé mercredi son offre d'achat de Perrigo, désormais valorisé à 35,6 milliards de dollars.

Le conseil d'administration du fabricant américain de médicaments génériques Mylan a annoncé lundi avoir rejeté à "l'unanimité" l'offre d'achat de 40,1 milliards de dollars de l'israélien Teva, qui souhaite créer un mastodonte mondial du secteur.

Le conseil d'administration de la société pharmaceutique Perrigo, qui est récemment devenue propriétaire d'Omega Pharma, a rejeté à l'unanimité l'offre de reprise avancée par le groupe américain Mylan pour 28,9 milliards de dollars, indique l'entreprise mardi dans un communiqué.

Après un gros mois de mise en oeuvre, l'assouplissement monétaire décidé par la Banque centrale européenne (BCE) montre ses premiers effets dans l'économie réelle. Car si trois annonces de méga-fusions - Royal Dutch Shell et BG dans le secteur de l'énergie (un deal à 64 milliards d'euros), Mylan et Perrigo dans le pharmaceutique (24,5 milliards d'euros) et FedEx et TNT dans celui de la logistique (4,4 milliards d'euros) - sont tombées la semaine dernière, ce n'est pas par hasard.