Tout sur Moto

Les motos et les scooters électriques n'ont pas pour seul avantage de nous véhiculer sans émission de CO2. Ils permettent aussi de récupérer une partie des 2 % du PIB belge perdus dans les embouteillages et pourraient dynamiser en Europe une production industrielle de qualité.

Les marques Vespa et Piaggio sont arrivées en tête des immatriculations de deux-roues de plus de 50 cc en 2011, détrônant ainsi Honda, resté n° 1 pendant des années. Comment expliquer ce succès ?

Malgré un recul global des immatriculations de deux-roues en Belgique, Piaggio a vu sa part de marché bondir à 14,5 % et ses ventes flamber de 32 % entre juin 2009 et juin 2010. Ce qui n'empêche pas le secteur des motos et scooters de déprimer.

L'EC-03 dispose d'une autonomie de 43 km en roulant à la vitesse de 30 km/h, et ne coûte que 16 centimes d'euros lorsqu'on le recharge sur une simple prise secteur. Yamaha veut régner sur un marché qu'il évalue à 500.000 unités vendues par an en 2015.