Tout sur Monsanto

Le groupe chimique allemand Bayer a fait état mardi d'une importante perte nette au deuxième trimestre, plombé par l'accord signé en juin aux Etats-Unis pour solder les procédures contre le glyphosate, et par la pandémie de Covid-19, qui l'ont conduit à abaisser ses prévisions pour 2020.

La condamnation de Monsanto, détenu par l'allemand Bayer, à verser plus de 2 milliards de dollars (1,78 milliard d'euros) à un couple atteint d'un cancer attribué à son désherbant Roundup est trop haute, selon un jugement provisoire d'un juge américain. Lundi, un juge de San Francisco avait déjà, pour la même raison, décidé de baisser l'amende que doit payer le géant de la chimie à un homme qui dit avoir contracté le cancer. Celle-ci est passée de 80 millions de dollars (71 millions d'euros) à 25 millions de dollars (22 millions d'euros).

Le nouveau revers judiciaire lundi aux Etats-Unis de Monsanto, condamné en raison de la dangerosité de son herbicide au glyphosate, pourrait coûter cher à l'allemand Bayer, qui a racheté le spécialiste américain des désherbants et semences l'an dernier pour 63 milliards de dollars.