Tout sur mode

En automne/hiver, les tenues masculines se font plus robustes. Trends Style a réuni un mannequin, un Mercedes-Benz GLC Coupé et un avion à l'aéroport de Wevelgem (Courtrai).

La chaîne de magasins d'articles de mode, d'accessoires et de mercerie Veritas souffle cette année ses 120 bougies et ambitionne de s'étendre. Verigroup, l'entreprise faîtière, envisage en effet de porter le nombre de magasins à 130 - contre 105 actuellement - et de lancer un canal de distribution en ligne.

Olivier Israël, fils du fondateur de la marque Olivier Strelli, ne veut pas croire à la fin de l'aventure du label de son père et décide de racheter le nom pour mieux relancer le prêt-à-porter à moyen terme.

Fin de partie pour la vingtaine de points de vente de la marque Olivier Strelli, dont le nom survivra néanmoins entre les mains du fils du fondateur, "sous une forme mieux adaptée à la demande du marché".

La maison de luxe Hermès a signé en 2011 la plus belle année de son histoire, conclue sur un bénéfice net record en hausse de 40,9% à 594,3 millions d'euros, et le groupe compte choyer particulièrement ses actionnaires en leur offrant sept euros par titre, selon un avis financier publié jeudi dans le journal économique Les Echos.

Trends-Tendances, leader de la presse magazine économique, s'accompagne désormais du magazine lifestyle "Trends Style". Un complément idéal à Trends-Tendances.

Le créateur de mode belge Walter Van Beirendonck n'a pas seulement fermé mardi son concept-store à Anvers : il a aussi demandé la mise en faillite.

Depuis qu'il est Premier ministre, Elio Di Rupo a quelque peu adapté sa garde-robe et sa gestuelle. L'ancien président du PS est, de toute évidence, expert dans l'art délicat de la mise en scène et l'homme ne laisse décidément rien au hasard.

Récemment, une étude a montré que le nombre de gratte-ciels et le risque de crise financière seraient étroitement liés. Hormis les gratte-ciels, il y aurait d'autres indicateurs. En voici quelques exemples.

Alors que la plupart des entreprises italiennes combattent au quotidien pour obtenir des crédits, Giorgio Armani n'a pas de dettes. Au contraire : la maison de luxe détient plus de 600 millions d'euros de liquidités.

Le roi de la tong, qui s'apprête à s'implanter en Europe avec ses boutiques propres, se décline aujourd'hui en version cuir, en espadrille chic et en série limitée. Loin de l'image populaire ou baba cool, l'Havaianas est devenue un must urbain.

Aujourd'hui, Pierre Cardin est prêt à mettre en vente son empire pour un milliard d'euros. De New York à Pékin, le couturier touche-à-tout a apposé sa célèbre griffe sur la mode, l'hôtellerie-restauration, les arts, mais aussi les parapluies, les porte-clés, ou encore les meubles de jardin. En images, les multiples facettes de la planète Cardin.

Hermès et Jean-Paul Gaultier ont cédé la totalité du capital de la marque prestigieuse au groupe espagnol Puig, déjà propriétaire des griffes Nina Ricci et Paco Rabanne notamment. Objectif avoué : donner un nouvel élan à la marque Jean Paul Gaultier.

1 milliard d'euros : tel est le montant auquel Pierre Cardin est disposé à céder son empire de la mode. Problème : celui-ci est estimé à cinq fois moins par les banques.

La célèbre top-modèle slovaque Adriana Karembeu veut introduire sa société AKD (cosmétiques et gestion de spa d'hôtel) sur le marché libre de la Bourse de Paris.