Tout sur Mithra

Le cofondateur de Mithra, inculpé pour délit d'initié fin avril, multiplie de façon inhabituelle les transactions boursières. François Fornieri a ainsi déjà vendu pour plus de 17 millions d'euros en actions de la biotech liégeoise en trois mois seulement. Ce comportement, curieux par son timing et ses proportions, pourrait-il s'avérer préoccupant pour "son" entreprise?

La ministre wallonne en charge de la Santé, Christie Morreale, était ce mardi en visite au centre de recherche, de développement et de production de Mithra situé à Flémalle. La société s'est dit prête à conditionner les vaccins des différentes grandes marques et à les conditionner sur ses lignes, participant ainsi au processus de production des produits. De 10 à 25 millions de doses par an pourraient être ainsi être conditionnées sur le site flémallois.

La firme liégeoise vient de décrocher, au Canada, la première autorisation de mise sur le marché de sa pilule contraceptive à base d'estetrol. Lancement prévu cet été.

La société liégeoise Mithra, spécialisée en santé féminine, a terminé son exercice 2020 avec une trésorerie record de 138,7 millions d'euros, a-t-elle annoncé mardi, au lendemain de la première approbation mondiale, au Canada, de sa pilule contraceptive Estelle.

Selon les analystes, les démêlés judiciaires de François Fornieri n'auront pas d'impact opérationnel sur Mithra. La succession d'enquêtes est toutefois de nature à susciter la méfiance au début d'une année décisive.

Le conseil d'administration de Mithra s'est réuni jeudi soir et a pris acte de la mise sous mandat d'arrêt du CEO François Fornieri dans le cadre du dossier relatif aux fonctions qu'il a remplies précédemment au sein de Nethys, indique la société dédiée à la santé féminine dans un communiqué.

L'Echo annonce mercredi matin, sur base de plusieurs sources, qu'une perquisition est en cours chez le CEO de Mithra, François Fornieri. Une information démentie en fin de matinée par les avocats de l'homme d'affaires liégeois. "M. Fornieri est uniquement entendu dans le cadre de l'affaire Nethys", indiquent-ils.

Fin de l'idylle entre le président Bruno Venanzi et le patron de Mithra qui devait entrer au capital du club liégeois.

Les femmes semblent moins atteintes par le virus. Ne peut-on donc pas administrer une hormone "féminine" aux hommes pour diminuer le danger ? La société pharmaceutique belge Mithra compte lancer un essai clinique avec son estetrol avant la fin de l'année.

Le contraceptif oral combiné Estelle, développé par Mithra, se rapproche de sa mise sur le marché. La troisième phase de l'étude clinique du médicament vient en effet de s'achever aux Etats-Unis et au Canada, annonce mercredi la société liégeoise spécialisée dans la santé féminine. Les résultats préliminaires sont attendus au premier semestre 2019, alors qu'ils se sont déjà avérés positifs sur les essais menés en Europe et en Russie.