Tout sur mission princiere

La Belgique a bouclé jeudi soir à Dubaï sa mission économique princière la plus courue à ce jour, marquée par le caractère atypique d'un marché comportant peu de consommateurs, mais porteurs d'investissements gigantesques.

Depuis de longues semaines, Trends-Tendances demande une interview de fond au CEO de Belgacom pour évoquer la stratégie, les enjeux et les défis de la société. En vain, donc. Car Didier Bellens n'a visiblement pas le temps.

La FEB a acheté 10 pages de promotion dans le plus important quotidien d'affaires chinois. Objectif : faire connaître le savoir-faire belge en matière d'épuration de l'air, de l'eau, du sol, d'efficacité énergétique, de recyclage, etc., aux entreprises chinoises.

L'entreprise belge Hamon SA, dont le CEO est nominé pour le titre de Manager de l'Année, fait construire en Chine la plus haute tour de refroidissement du monde. Suite de la mission princière dans l'Empire du milieu.

Le prince Philippe et la princesse Mathilde sont arrivés vendredi matin à Pékin à la tête d'une imposante délégation de plus de 400 personnes, essentiellement des acteurs économiques. Objectif : doper les contrats belges en Chine, champion du monde de la croissance.

Le prince Philippe, la princesse Mathilde et plus de 380 personnes s'envolent pour les Etats-Unis en mission économique. Pour la première fois lors d'une mission sectorielle, les ministres en charge du Commerce extérieur des trois Régions sont de la partie.

Le prince Philippe emmènera plusieurs dizaines d'hommes et femmes d'affaires aux Etats-Unis, du 22 au 30 juin. Quelles sont les entreprises qui ont été les plus fidèles aux missions princières entre 2005 et 2010 ? L'Agence fédérale pour le commerce extérieur s'est livrée à cet exercice amusant.