Tout sur Miranda Ulens

Le syndicat socialiste espère qu'au moins 15.000 personnes participeront à la manifestation nationale contre la loi sur la norme salariale de ce vendredi. Selon Miranda Ulens, secrétaire général de la FGTB, le syndicat veut tirer la sonnette d'alarme lors de cette première manifestation post-coronavirus.

Les entreprises qui ont enregistré de bons résultats durant la crise pourront accorder à leurs travailleurs une prime exceptionnelle de maximum 500 euros nets en 2021, en complément de la marge salariale de 0,4%, a décidé le gouvernement fédéral. Qui en sera bénéficiaire ?

Les demandes de chômage temporaire doivent être introduites tant par les travailleurs que par les employeurs mais ces derniers tardent à agir, ce qui pourrait provoquer des retards dans le paiement des indemnités. "Sur les 400.000 demandes reçues par les syndicats, seules 10 ou 15% viennent des employeurs", a regretté Miranda Ulens, secrétaire générale de la FGTB, dimanche, dans l'émission De Zevende Dag.

Le déficit de la Sécurité sociale se creuse davantage que prévu cette année et devrait dépasser les trois milliards d'euros, ont prévenu jeudi les responsables des trois grands syndicats dans la presse à la veille d'une réunion du comité de gestion de la Sécu, composé paritairement de représentants des organisations d'employeurs et des syndicats.

Tous les partis qui ont participé à la politique du gouvernement ont été punis, selon Miranda Ulens du syndicat socialiste FGTB. "Cette politique a provoqué des troubles et était anti-sociale. En tant que syndicat socialiste, nous l'avons combattue durant cinq ans", souligne-t-elle dans une première analyse du résultat des élections. Mardi, toutes les centrales et sections régionales de la FGTB se réuniront.

Au terme de son bureau politique qui se réunissait vendredi matin, la FGTB s'est dite prête à accepter de larges pans de l'accord interprofessionnel, portant notamment sur l'application de l'enveloppe bien-être qui prévoit la répartition d'1,7 milliard pour revaloriser les allocations sociales. Mais le syndicat socialiste continue à bloquer sur la hausse, jugée largement insuffisante, du salaire minimum.

Le syndicat socialiste a conclu vendredi son congrès de trois jours qui a réuni quelque 1.500 militants au Heysel. L'occasion de saluer le départ de son président de longue date, Rudy De Leeuw, et d'établir le nouveau duo de tête, Robert Vertenueil et Miranda Ulens.