Tout sur migrants

Faciliter l'accès à l'emploi et à la formation pour les migrants les plus sûrs d'obtenir l'asile: c'est l'une des dix propositions de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pour favoriser l'intégration des réfugiés, dans un rapport publié jeudi.

Plus de la moitié des PME allemandes estiment que les réfugiés peuvent contribuer à adoucir la pénurie de main d'oeuvre, leur plus grosse préoccupation à l'heure actuelle, et 85% sont prêtes à en recruter, selon un sondage publié mardi.

L'afflux actuel de migrants devrait relancer la croissance de la population en âge de travailler en Belgique. "L'économie belge peut tirer avantage des compétences de cette population", relève le Conseil supérieur de l'Emploi dans son rapport annuel, présenté jeudi à Bruxelles.

L'OCDE dresse un bilan économique positif de l'immigration. A condition de mener de vraies politiques d'intégration et d'accès à l'emploi. Et là, la Belgique est à la traîne.

Les migrants en route pour l'Europe payent entre 1.000 et 2.000 dollars pour le voyage, qui rapporterait ainsi plus d'un million de dollars aux trafiquants exploitant un cargo tel le Blue Sky M, abandonné au large de l'Italie, a estimé vendredi l'Organisation internationale des migrations.