Tout sur Michel

La Belgique revoit ses ambitions budgétaires à la baisse

Le gouvernement Michel en appelle à la clémence de la Commission européenne concernant son projet de budget 2019 qu'il lui a remis lundi. La Belgique ne répond pas aux exigences de l'exécutif européen en matière de réduction de son déficit et invoque dès lors une "clause de flexibilité pour réformes structurelles", indiquent mercredi L'Echo et De Tijd.

Prêts hypothécaires: un éventuel durcissement en sursis jusqu'à la rentrée

Nouveau rebondissement dans le dossier des prêts hypothécaires. Après moult passes d'armes politiciennes par voie de presse interposée, le gouvernement a finalement décidé de ne pas suivre la recommandation de la Banque nationale visant à pénaliser l'octroi des prêts dont le montant emprunté dépasse 80 % du prix d'achat du bien.

"Entrepreneurs, tremblez, même ce gouvernement de centre droit cible le capital !"

Le Premier ministre Michel a lu sa déclaration gouvernementale devant le parlement. L'accord sur le budget contient des bons points, mais les entrepreneurs, les actionnaires et les investisseurs restent avec un sentiment d'amertume. Si même ce gouvernement de centre droit cible le capital à risque, ce n'est pas un bon présage pour l'avenir.

'La Belgique se traîne péniblement vers la crise fatale'

On dit que les ânes seraient des animaux intelligents, mais la race belge est avant tout têtue et refait à chaque fois les mêmes bêtises. A l'exception de quelques périodes de haute conjoncture, ce pays est en crise depuis 100 ans déjà.

Faut-il vraiment gommer toutes les niches fiscales?

La réforme de l'impôt des sociétés figurera donc au menu du budget 2017 de l'Etat. Le principe en est connu : une baisse du taux facial, compensée par un élargissement de la base taxable afin d'éviter tout dérapage budgétaire. En gommant ce taux de 34 % qui effrayait des groupes internationaux, la Belgique se replacera dans la moyenne européenne en matière d'imposition des entreprises. Indispensable, surtout après l'annonce d'une baisse de 10 points en France.

Moins de Belges perdent leurs allocations d'insertion

Le nombre de bénéficiaires qui se voient retirer le droit aux allocations d'insertion est moins élevé que l'an dernier, ressort-il des indicateurs trimestriels du marché du travail diffusés par l'Onem mardi. Pour les six premiers mois de l'année, 3.367 personnes ont perdu leurs allocations d'insertion, contre 29.021 personnes sur l'ensemble de 2015.

Le gros point faible du "jour de libération fiscale"

Comme chaque année, c'est en été que vous apprenez quel est votre jour de "libération fiscale et sociale". En 2016, il est tombé ce 27 juillet. Le calcul, qui est très à la mode, est censé montrer le caractère spoliateur de l'État, mais il n'est pas rigoureux à 100%...