Tout sur Michael O'Leary

Le conseil d'administration de Ryanair n'a finalement pas donné de feu vert pour lancer une activité long-courrier. Le CEO de la compagnie, Michael O'Leary, a reconnu, dans le Financial Times, que la compagnie avait été trop rapide dans sa communication. Le projet reste dans l'air, mais la décision formelle doit encore être prise.

Lors d'une interview accordée à Trends Tendances, le CEO de Ryanair, Michael O'Leary, a indiqué qu'il a obtenu un " incentive " à Brussels Airport, où il est devenu en quelques mois la troisième compagnie en nombre de passagers. Voici une partie de l'entretien, la suite dans le magazine. Brussels Airport dément...

La compagnie aérienne Ryanair a célébré mardi, à l'aéroport de Charleroi (BSCA), son quarante millionième passager depuis son premier volé arrivé en 1997. Le CEO de la firme, Michael O'Leary, a rappelé l'importance croissante du trafic de la compagnie irlandaise dans les installations carolorégiennes.

Ryanair a réduit son objectif de trafic pour 2013 après avoir décidé de réduire ses capacités cet hiver pour compenser une baisse des prix et un moindre revenu par passager. Mais la compagnie aérienne irlandaise à bas coûts confirme ses objectifs annuels.

Le numéro un du low cost aérien tire parti de la crise. Il annonce des résultats 2013 en hausse de 13% (chiffres d'affaires et bénéfices). Il estime profiter des lignes abandonnées par les concurrents réguliers en difficulté.

Michael O'Leary, qui a transformé Ryanair en une compagnie aérienne majeure en une vingtaine d'années, veut encore diriger la société pendant cinq ans. Le patron de la compagnie low-cost entend rester aux commandes de Ryanair jusqu'en 2018.

Ryanair veut désormais aussi voler à partir des grands aéroports européens, a indiqué le patron Michael O'Leary. Le ralentissement de la croissance pousse en effet l'entreprise à modifier sa stratégie d'implantation uniquement dans les aéroports moins onéreux.