Tout sur Mercosur

Viande de boeuf, volaille, sucre, mais aussi riz, miel et maïs doux, l'accord entre l'Union européenne et le Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay) comprend une libéralisation des échanges sur une série de produits agricoles, accompagnée de quotas précis pour chaque produit à l'entrée dans l'Union européenne ou dans les pays du Mercosur.

"Inacceptable" pour les agriculteurs français, l'accord entre l'UE et le Mercosur inquiète aussi au Brésil, où l'on craint l'impact sur une industrie moins compétitive que l'européenne et un recours excessif au "principe de précaution" visant les produits agricoles sud-américains.

L'accord commercial conclu vendredi soir entre l'UE et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay), qui doit permettre d'accroître considérablement les échanges entre les deux régions, contient aussi des garanties pour contrer ses potentiels effets négatifs. Voici les principaux points du texte.