Tout sur Maurice Lippens

L'indemnisation des actionnaires lésés de Fortis était notre priorité, bien au-delà des coûts qu'engendrerait un tel procès, a indiqué Ine Van Wymersch, porte-parole du parquet de Bruxelles, lors d'un briefing sur l'affaire jeudi matin. Le ministère public a décidé de ne poursuivre aucun des sept (anciens) administrateurs de Fortis. La chambre du conseil doit encore se prononcer.

Le parquet de Bruxelles a décidé de ne plus requérir de poursuites dans le cadre du dossier relatif au groupe bancaire Fortis. "Tout cela démontre la désorganisation de la justice, le sous-financement. Encore une fois, les puissants échappent à la sanction", a réagit Mischaël Modrikamen, qui représente quelque 1.300 actionnaires "lésés" de l'ex-Fortis.

Le conseil d'administration de la Compagnie Het Zoute a nommé, le 9 décembre dernier, Bernard Jolly, le représentant permanent de Cheniclem Private Equity sa, à sa présidence. Il remplacera à ce poste Maurice Lippens, atteint par la limite d'âge, a annoncé la société immobilière lundi.

Le parquet de Bruxelles va demander à la chambre du conseil de renvoyer sept ex-administrateurs de l'ex-holding Fortis et Fortis Banque devant le tribunal correctionnel car ils auraient mal informé les actionnaires sur la situation du groupe au moment du rachat d'ABN Amro.

Le tribunal d'Utrecht estime que Fortis, son ex-CEO Votron et son ex-directeur financier Mittler ont communiqué des informations "incorrectes et trompeuses". Maurice Lippens, l'ancien président, est quant à lui "blanchi" de ce chef d'accusation.

Les Lippens étaient à l'origine de gros propriétaires terriens. Il fut un temps où l'on disait qu'ils pouvaient aller de Knokke à Moerbeke en restant sur leur propriété... soit une distance de 60 km. Ils se sont diversifiés dans la finance - avec la saga Fortis, qui s'est terminée comme l'on sait - et le sucre, via Finasucre.

Maurice Lippens, informé du rachat d'ABN Amro, a, sur un ton qui semblait trahir autant l'euphorie que l'incrédulité, a qualifié l'idée de "trop belle pour être vraie". La suite des événements lui a, d'une certaine façon, donné raison.

Aedifica accueille un nouvel actionnaire en Finasucre, qui rachète 5,46 % du capital de la sicafi à une filiale de la banque Degroof. Ce holding familial est dominé par la famille Lippens et compte, parmi ses administrateurs, l'ex-président de Fortis Holding lui-même.

Ils avaient introduit un recours et souhaitaient, à tout le moins, être entendus en français : leur recours a été rejeté et, si l'audition dans la langue de Vondel leur pose des problèmes, Votron, Lippens et Mittler, ex-patrons de Fortis Holding, pourront se faire aider d'un interprète. Ainsi en a décidé la justice batave.

L'ancien président du bancassureur Fortis, Maurice Lippens, dont le mandat d'administrateur indépendant chez GBL arrivait à échéance, a été reconduit mardi pour trois nouvelles années au sein du conseil d'administration de la holding dirigée par l'homme d'affaires carolorégien Albert Frère.