Tout sur Mastercard

En cette période de confinement et à l'approche des fêtes de fin d'année, les achats en ligne sont en plein boom. Le défi, à l'avenir, est de rendre les paiements électroniques plus surs et moins fastidieux. A quoi ressemblera le futur du paiement en ligne ? Quelques pistes.

Les clients de BNP Paribas Fortis, Hello Bank! et Fintro peuvent désormais utiliser le service Apple Pay pour leurs paiements sans contact, a annoncé mercredi la banque. Ils pourront ainsi avoir recours à cette méthode de paiement pour leurs cartes de débit et de crédit MasterCard, sans frais supplémentaires, et ce partout où les paiements sans contact sont acceptés.

Seuls 4% des transactions bancaires se font sans contact actuellement en Belgique, selon les statistiques dévoilées vendredi par Mastercard, émetteur des cartes de débit Maestro. Pourtant, 6,2 millions d'entre elles, sur un total de 16 millions, sont équipées de cette technologie et 85% des terminaux de paiement à travers le pays sont compatibles. Une fois les appréhensions des consommateurs disparues ou apaisées, Mastercard s'attend dès lors à une évolution très forte et à une percée plus importante du paiement sans contact.

Seuls 4% des transactions bancaires se font sans contact actuellement en Belgique, selon les statistiques dévoilées vendredi par Mastercard, émetteur des cartes de débit Maestro. Pourtant, 6,2 millions d'entre elles, sur un total de 16 millions, sont équipées de cette technologie et 85% des terminaux de paiement à travers le pays sont compatibles. Une fois les appréhensions des consommateurs disparues ou apaisées, Mastercard s'attend dès lors à une évolution très forte et à une percée plus importante du paiement sans contact.

Bancontact, le système de paiement par cartes 100 % belge, a survécu. Il devait disparaître en 2008 pour être remplacé par l'Américain Maestro. Grâce à une révolte des commerçants, les banques l'ont gardé. Et le font progresser vers les smartphones et le commerce électronique. Il représente encore aujourd'hui huit paiements par carte sur 10.

Le rêve des start-up les plus ambitieuses ? Faire partie du très petit monde des plateformes incontournables. Très utiles, très rentables, très jalousées et qui vivent de commissions. Comme Visa et MasterCard pour les paiements ou Amadeus pour les réservations d'avions. Plus la technologie se développe, plus elles pullulent. Airbnb, Uber ou encore Flixbus aspirent à une telle position. Les économistes les analysent pour voir à partir de quand elles nuisent à la concurrence.

Chaque consommateur britannique pourrait recevoir des centaines de livres d'indemnité de MasterCard. C'est la demande énorme faite par un ancien ombudsman, Walter Merricks, qui estime que le service de paiement a abusé des commissions interbancaires. Il annonce une class action visant 19 milliards de livres de dommages.