Tout sur Marleen De Vijt

Puisque, ces dernières semaines, les taux de l'épargne menacent de devenir presque négatifs et que toujours plus de pays se retrouvent au coeur de la tourmente terroriste, le Belge - et surtout le Flamand - opte de plus en plus souvent pour une seconde, troisième, ou même quatrième résidence en Espagne. C'est ce que dit Marleen De Vijt de chez Azull, leader du marché des biens immobiliers espagnols.