Tout sur Marie-Laure Moreau

La plupart des cyberattaques ne sont pas très sophistiquées et le respect de quelques règles "basiques" suffit souvent à les repousser. Encore faut-il s'intéresser à ces règles basiques...

Ce sera dans six mois, dans un an ou dans deux ans. Mais un jour, c'est sûr, l'économie repartira. Comment saisir les opportunités de cette reprise? Comment anticiper les évolutions du marché? Comment éviter la surchauffe d'un redémarrage trop brutal? Comment mobiliser son personnel? Une vingtaine de patrons et de patronnes de PME belges apportent leurs témoignages.

Rentrée économique inédite cette année pour " Trends-Tendances ". Organisée en collaboration avec le Cercle de Wallonie, EY et La Première, elle a été diffusée sur La Première et a proposé pour ce millésime particulier un débat sur le thème " Economie et climat: réveillez-vous, les solutions sont là! ".

Les entreprises belges ont globalement démontré une belle capacité de réaction pour traverser la crise du Covid-19, conclut une analyse du bureau EY. Cette résistance sera-t-elle suffisante sur le long terme? EY suggère quelques pistes pour la renforcer.

L'année 2018 a été une nouvelle année record pour les investissements étrangers en Belgique. L'an dernier, 278 projets d'investissement ont été concrétisés soit 29% de plus qu'en 2017. Ils ont permis la création de 7.363 emplois, indique mardi EY dans son Baromètre de l'Attractivité belge.

C'est à l'Opéra de Liège que se sont déroulés le cocktail de Nouvel An du Cercle de Wallonie et la Rentrée économique de " Trends-Tendances ", en collaboration avec La Première, EY, 1890. be et Digital Wallonia.

Une entreprise belge sur quatre s'attend à voir ses revenus augmenter de plus de 10 % cette année, selon le baromètre de croissance EY. Cette évolution s'appuie notamment sur l'implémentation de l'intelligence artificielle.

Le président du conseil d'administration d'Ackermans & van Haaren a donné une conférence dont le thème était " la gestion d'un patrimoine important dans le cadre d'un holding".

La tendance naturelle des entreprises wallonnes n'est pas de rechercher la croissance ou de vanter leur succès, nombre d'entre elles, y compris des leaders mondiaux dans leur domaine, restant très discrètes. D'autres n'ont simplement aucune ambition de croissance, préférant se consacrer au marché local avec des clients qu'elles connaissent.

Le succès des start-up fait régulièrement la Une, l'école parle désormais de "compétences entrepreneuriales", les incubateurs aident à la maturation des projets, etc. Bref, la Wallonie bouge. Mais pas encore assez vite.