Tout sur Marie-Christine Marghem

Le parc nucléaire s'effrite et fuit

Entre le béton qui s'effrite, les fuites et les révisions obligatoires, un seul réacteur nucléaire fonctionnera en novembre. Le spectre du délestage fait son grand retour...

Des enchères pour sortir du nucléaire

Selon un avant-projet de loi, des enchères se tiendront annuellement pour permettre à la Belgique de disposer de l'électricité nécessaire. Ce système doit permettre de sortir du nucléaire.

Sortie du nucléaire: des subsides pour tous les producteurs d'électricité

La ministre fédérale de l'Energie envisage d'octroyer des subsides à tous les producteurs d'électricité afin de sortir du nucléaire en Belgique, selon un avant-projet de loi que le journal Le Soir a consulté. L'objectif est d'inciter le secteur de l'énergie à augmenter ses capacités de production thermiques, et ce en soutenant les investisseurs.

Quel coût pour la sortie du nucléaire ?

La semaine dernière, Charles Michel a communiqué aux parlementaires les deux rapports sur la sortie du nucléaire. Le coût annoncé de 15 euros par ménage est réducteur.

Lutter contre l'obsolescence programmée en encourageant les réparations

Des mesures ciblées pour lutter contre l'obsolescence programmée peuvent allonger la durée de vie des produits, favoriser leur réparation et créer de nouveaux emplois, selon une étude du bureau de conseils RDC Environment, commandée par les ministres fédéraux Marie-Christine Marghem et Kris Peeters.

'La méfiance entre politiques et administration: un cancer qui mine la société belge'

Aujourd'hui, c'est Jacqueline Galant et le patron du SPF Mobilité qui s'étripent sur la place publique ; hier, c'était la secrétaire d'Etat Elke Sleurs et le responsable du SPF Politique scientifique ; avant-hier, Marie-Christine Marghem balayait les rapports du régulateur fédéral de l'énergie. Et on vous épargne les polémiques récurrentes sur la qualité des prévisions de recettes du SPF Finances.

L'appel d'offres pour les centrales au gaz stoppé

Suite logique des critiques de l'Europe: le gouvernement a décidé vendredi de mettre fin à l'appel d'offres pour de nouvelles centrales au gaz lancé par le précédent gouvernement. "La ministre de l'Énergie est chargée de trouver d'autres solutions pour assurer la sécurité d'approvisionnement du pays en électricité", précise le cabinet de Marie-Christine Marghem samedi dans les colonnes de L'Echo.