Tout sur Marie-Cécile Cervellon

Portées par la crise, les plateformes de seconde main affichent des taux de fréquentation record. Un succès dont les marques entendent bien tirer parti alors qu'en même temps, elles veulent remettre la main sur leurs clients d'occasion pour leur faire acheter... du neuf! Les initiatives se multiplient, chacun tentant de rentabiliser cette nouvelle activité.

Cent quarante euros par mois pour choisir trois articles de luxe à louer pendant huit jours. La location d'acces-soires et de vêtements de créateurs commence à percer chez nous. Plusieurs plateformes professionnelles se lancent dans l'aventure, tandis que les maisons de luxe elles-mêmes scrutent la tendance. Dans la ligne de mire : les "millennials" qui privilégient l'usage à la possession.

Destination privilégiée de nombreuses clientes du luxe, l'e-boutique Net-a-Porter a su attirer un nombre impressionnant de marques parmi les plus prestigieuses. Certaines restent toutefois réfractaires à ce canal de distribution, craignant de perdre le contrôle. Alors faut-il ou pas vendre sur ce "Zalando du luxe" ?