Tout sur Marc Raisière

Comment dresser les perspectives de son entreprise quand personne ne peut dire si les personnes et les marchandises circuleront normalement d'un pays à l'autre dans les six mois à venir ? Treize chefs d'entreprise et deux consultants tentent d'éclairer cette navigation à vue.

Belfius a clôturé son premier semestre sur un "solide" résultat brut de 421 millions d'euros (contre 445 millions d'euros au premier semestre 2019), pour un résultat net de 21 millions d'euros (contre 304 millions d'euros), a fait savoir vendredi le bancasseur.

Le bancassureur prend une participation de 30 % dans Immovlan, aux côtés de Roularta et de Rossel. L'objectif est d'en faire la plateforme immobilière digitale de référence sur le marché belge. Un deal qui doit dynamiser le trafic et renforcer la stratégie " mobile first ". De quoi pouvoir, à terme, titiller Immoweb ?

Le CEO de Belfius se dit très satisfait de l'effort consenti par les banques pour aider les ménages et les entreprises à passer le cap. Et se montre résolument optimiste quant à la sortie de crise: "Nous avons en Belgique des entrepreneurs qui font aujourd'hui preuve d'un pragmatisme remarquable".

L'entreprise dirigée par Marc Raisière poursuit son impressionnant parcours de croissance. D'une banque classique essentiellement orientée vers les particuliers et le secteur public, Belfius a réussi à se transformer en une enseigne présente dans tous les métiers bancaires et à la pointe en matière de digital.

Belfius a réalisé en 2019 un bénéfice net record de 667 millions d'euros (+3%), porté pour un peu moins d'un tiers par les activités d'assurance (206 millions), s'est félicité vendredi lors d'une conférence de presse le CEO du bancassureur, Marc Raisière. Le dividende versé à l'État actionnaire est de 261 millions d'euros, soit 102 millions de moins que l'année précédente.

La crise des subprimes et la crise européenne de la dette ont profondément marqué le paysage financier belge. Aujourd'hui, 10 ans après, les blessures sont cicatrisées. Fortis revit désormais dans les bras de BNP Paribas, le groupe d'assurance Ageas se porte bien, de même que son concurrent Ethias, tandis que Belfius et KBC ont retrouvé depuis des années le chemin de la croissance.

" Trends-Tendances " organisait à l'Hôtel La Réserve, à Knokke, la huitième édition de son université d'été. Son thème : " Réussir dans un monde en pleine mutation ". L'occasion pour les décideurs du monde des affaires de se rencontrer et d'échanger.

Le gouverneur de la Banque nationale a donné une conférence devant les membres du cercle bruxellois. Son thème : " Quels défis pour les politiques économiques, aujourd'hui et demain ? ".

Confrontées à la vague technologique que constitue la digitalisation, les banques vivent un profond changement. Vont-elles devenir votre réseau social préféré, votre premier média? Décodage d'une tendance qui émerge.

La nouvelle CEO de Solvay a expliqué comment déployer le potentiel de croissance du groupe en mobilisant ses collaborateurs et en construisant des partenariats.

Belfius se retrouve bien dans l'avertissement qu'a lancé la semaine dernière la Banque nationale sur les risques liés aux crédits hypothécaires. En raison de la forte concurrence sur le marché belge, les banques octroient encore trop facilement de tels emprunts, sur lesquels les marges sont très réduites, avait alors alerté cet organisme superviseur. "La BNB a parfaitement joué son rôle", a estimé vendredi Marc Raisière, l'administrateur délégué de Belfius, à l'occasion de la présentation des résultats financiers annuels de son entreprise.