Tout sur Marc Grynberg

L'incendie qui s'est déclaré dans un entrepôt appartenant à l'entreprise de technologie des matériaux Umicore à Hoboken (Anvers) a été complètement maîtrisé lundi soir, indiquent les pompiers anversois. Quelque trois heures auront été nécessaires pour venir à bout des flammes.

Umicore, le leader belge des "matériaux avancés", a récemment émis un avertissement sur ses résultats : le groupe dirigé par Marc Grynberg ne table plus désormais que sur un Ebit récurrent (résultat avant intérêt et impôts) compris entre 475 et 525 millions d'euros. Une baisse significative par rapport aux prévisions précédentes qui laissaient entrevoir un résultat compris entre 675 et 725 millions d'euros.

Umicore prévoit que son résultat opérationnel (EBIT) récurrent pour l'ensemble de l'année 2019 se situera dans une fourchette de 475 à 525 millions d'euros, a-t-il annoncé mardi. En outre, le groupe mondial, spécialisé dans la technologie des matériaux et le recyclage, estime qu'il n'atteindra pas ses prévisions antérieures de revenus et de bénéfices pour 2020.

Umicore a enregistré un résultat net récurrent, part du groupe, de 326 millions d'euros l'année dernière, soit une hausse de 22% par rapport à 2017, annonce-t-il vendredi. Le résultat net, part du groupe également, a lui grimpé de 212 à 317 millions d'euros. Les revenus d'Umicore à l'exclusion des activités non continuées ont atteint 3,3 milliards d'euros, en progression de 17%. Le groupe se réjouit d'avoir atteint avec deux ans d'avance ses objectifs Horizon 2020, qui visaient notamment à doubler son EBIT récurrent (par rapport à celui de 2014 - hors activités non-continuées).

Une page se tourne à l'aéroport de Bruxelles : le terminal des vols privés Abelag va être rebaptisé et prendra le nom "ExecuJet" d'ici quelques semaines.