Tout sur manpower

Les employeurs belges n'avaient plus été aussi pessimistes en termes de recrutement depuis début 2010, ressort-il mardi du baromètre trimestriel de Manpower. En Wallonie et en Flandre, les employeurs rapportent même leurs prévisions les plus pessimistes depuis le lancement de l'enquête en Belgique, lors du 3e trimestre de 2003.

Un employeur belge sur quatre éprouve des difficultés à trouver du personnel qualifié, contre un sur trois l'an dernier. Les tensions sur le marché du travail persistent à l'échelle mondiale... même si les employeurs semblent moins s'en soucier, indique la dernière enquête de Manpower.

Si la crise de la dette incite les employeurs belges à la prudence dans leurs décisions de recrutement à l'aube de 2012, certains secteurs - construction en tête - et deux Régions - Bruxelles et la Wallonie - sortent nettement du lot.

Les employeurs belges se montrent positifs mais plus prudents dans leurs prévisions de recrutement pour l'été, selon le baromètre trimestriel de l'emploi publié mardi par Manpower.

Les employeurs bruxellois ont les plus grandes difficultés à trouver des travailleurs qualifiés. En comparaison avec la Wallonie, le marché du travail en Flandre est moins perturbé par le déséquilibre entre l'offre et la demande de main-d'oeuvre, indique Manpower dans une nouvelle enquête.

Sur les 750 employeurs interrogés par Manpower, 14 % prévoient de créer de nouveaux emplois (contre 2 % qui pensent en supprimer). Surtout dans les secteurs de la finance, de l'immobilier et des services aux entreprises.

Philippe Lacroix, patron de Manpower Belgique-Luxembourg, était déjà président Wallonie de Federgon. Il endosse désormais une troisième casquette : celle de président de sa fédération au niveau national.

Les demandeurs d'emploi ont des jours légèrement plus beaux devant eux, si l'on en croit le dernier Baromètre Manpower. Sur les 750 employeurs belges interrogés fin juillet, 8 % prévoient en effet de créer de nouveaux emplois d'ici la fin de l'année. Surtout en Flandre.

Seul un employeur sur quinze interrogés par Manpower prévoit de recruter d'ici septembre, contre près de neuf sur dix qui n'envisagent aucun changement dans leur effectif. Certains secteurs se détachent cependant parmi les "optimistes" de l'été à venir, l'horeca en tête.

27 % des employeurs belges éprouvent encore des difficultés à trouver les profils qu'ils recherchent, soit 8 % de plus que l'an dernier. Au niveau mondial, 31 % des employeurs déclarent rencontrer des pénuries de main-d'oeuvre, selon une enquête de Manpower. Du côté des fonctions "critiques", les ouvriers qualifiés occupent "sans surprise" la 1ère place du classement 2010.