Tout sur Maison Blanche

Nous avons tous pu noter la prolifération d'experts du dimanche qui, à la faveur de la crise sanitaire, se découvraient subitement sur les réseaux sociaux des compétences innées d'épidémiologistes ou d'infectiologues. Or, le phénomène fait tache d'huile. Récemment, un quotidien s'est donné la peine d'interroger par voie de sondage un échantillon de Français pour recueillir leur avis sur... l'efficacité thérapeutique de l'hydroxychloroquine.

Wall Street est repartie dans sa spirale baissière vendredi, à la fin de sa pire semaine depuis la crise financière de 2008, les milliards mis sur la table par les autorités ne parvenant pas à effacer la crainte d'une récession.

Le Congrès américain a adopté mercredi un plan d'aide sociale d'environ 100 milliards de dollars destiné aux travailleurs directement touchés par l'impact du coronavirus, tandis que les élus et la Maison Blanche négociaient un gigantesque plan de relance économique qui pourrait aller jusqu'à 1.300 milliards de dollars.

La Bourse de New York, comme sur des montagnes russes depuis une semaine, repartait à la baisse mercredi à l'ouverture malgré les milliards mis sur la table pour aider les ménages et entreprises à faire face au coronavirus.

Wall Street s'est envolée mardi, rebondissant nettement au lendemain de la plus lourde chute des indices new-yorkais depuis 2008 avec l'espoir de mesures de soutien économique aux États-Unis pour faire face à l'impact du coronavirus.

Donald Trump, qui doit dévoiler mardi des mesures pour stimuler l'économie américaine face au risque du nouveau coronavirus, a qualifié mardi de "minable" la Banque centrale, l'accusant de lenteur dans ses prises de décision pour lutter contre l'impact économique de l'épidémie.

Le président américain Donald Trump s'est dit vendredi convaincu que les marchés, qui ont plongé à cause de l'épidémie de nouveau coronavirus, "vont rebondir", et a de nouveau appelé la Fed à abaisser ses taux pour stimuler l'économie.