Tout sur Maggie De Block

Depuis le début du gouvernement Michel I, plus de 210.000 jobs supplémentaires ont été créés dans notre pays, a annoncé jeudi la ministre des Affaires sociales Maggie De Block (Open Vld) sur la base des nouveaux chiffres de l'Office national de sécurité sociale (ONSS). La majorité d'entre eux proviennent du secteur privé, avec 190.557 emplois salariés créés.

La Belgique compte près de 55.000 travailleurs salariés de plus par rapport à l'année dernière, dont 47.946 dans le secteur privé, selon les derniers chiffres de l'Office national de Sécurité sociale (ONSS) publiés mardi. La Belgique n'a jamais connu autant de personnes au travail, se félicite la ministre des Affaires sociales Maggie De Block (Open Vld).

De plus en plus de jeunes combinent leurs études avec un job d'étudiant. Depuis l'instauration du contingent de 475 heures de travail par an à la place des 50 jours, on dénombre 544.752 étudiants jobistes, soit une augmentation de 4%, selon des chiffres de l'ONSS, cités mercredi par la ministre des Affaires sociales Maggie De Block.

La ministre des Affaires sociales, Maggie De Block, a officiellement lancé, lundi lors d'une conférence de presse à Bruxelles, le site jeveuxengager.be de l'ONSS à destination des futurs employeurs. "Les futurs employeurs se posent beaucoup de questions avant d'engager. Ce nouveau site regroupe toutes les informations récentes nécessaires pour engager du personnel. Tout est réuni en une seule plate-forme", a souligné la ministre.

L'an dernier, 46.800 nouveaux emplois ont été créés en Belgique, dont près de 43.000 dans le secteur privé, rapporte mardi Het Laatste Nieuws. La croissance pourrait toutefois ralentir cette année.

Six mois après l'entrée en vigueur de la mesure permettant de bénéficier de 500 euros défiscalisés et exonérés de cotisations sociales pour une ou plusieurs activité(s) complémentaires jusqu'à 6.000 euros par an, quelque 8.000 Belges y ont recours, selon des chiffres du cabinet de la ministre des Affaires sociales Maggie De Block vendredi. Le secteur du sport est particulièrement friand de ce statut.

Dans leur genre, ils sont des électrons libres sur le marché très cadré du courtage immobilier de première ligne. A leur manière, ils s'adaptent à la crise et à la demande. En proposant à leurs pairs des partenariats adaptés.