Tout sur Macron

Si certains ont de meilleurs revenus que d'autres, c'est que, en tout cas du point de vue matériel, ils ont fait un meilleur usage des libertés dont chacun dispose encore.

La vie politique belge est amusante : d'un côté, vous avez un président de parti situé à la gauche de l'échiquier politique qui rêve tout haut d'une Belgique sans e-commerce, et puis un autre président de parti situé, lui, à la droite de l'échiquier qui rêve de faire baisser les impôts.

A priori, dans un éditorial économique, il n'y a pas de raison d'évoquer le phénomène Eric Zemmour. Détrompez-vous, il y a des liens à établir entre les mécanismes de l'économie et le trublion de la politique française.

Alors que ses adversaires préparent déjà l'élection présidentielle de 2022 et que la crise économique et sociale est partie pour durer, le président français pourrait étendre son influence sur la scène internationale.

Il est surprenant de voir Emmanuel Macron déclarer, parlant de la pandémie, que nous "sommes en train de réapprendre à être une nation". Pour le président de la République, "nous sommes des moutons qui devons suivre un troupeau lui-même dirigé par "le père de la Nation", c'est-à-dire bien sûr lui.

Le président Recep Tayyip Erdogan a appelé lundi les Turcs à boycotter les produits français, en pleine dispute avec Paris au sujet du traitement des musulmans de France et après la multiplication des manifestations et appels au boycott dans plusieurs pays du Moyen-Orient.

"On lui fait encore confiance mais attention, cela ne va pas durer": quinze mois après avoir été séduits par l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron, un président jugé pro-business, les patrons français se mettent aujourd'hui à douter.

Proche soutien d'Emmanuel Macron, Alain Minc place beaucoup d'espoir dans le nouveau président français, un homme qui a su utiliser les armes du populisme pour mieux le combattre. Une stratégie que nous ferions bien d'élargir à l'Europe entière, et même plus loin...

Jean Pisani-Ferry est professeur à sciences po Paris, à l'institut européen Florence et à l'Hertie School of governance de Berlin. Son cv mentionne aussi qu'il a été commissaire général de France stratégie, qu'il a participé à la fondation du think tank européen Bruegel et qu'il a conseillé l'actuel Président français Emmanuel Macron dans l'élaboration de son programme économique.

Jean-Cyril Spinetta, l'ancien patron d'Air France-KLM, a remis son rapport sur l'avenir du rail français au gouvernement Macron. Il est sans tabou et tellement explosif qu'on doute de sa mise en oeuvre tel quel.

Emmanuel Macron a de grands projets pour l'Europe, mais il ne précise pas comment il compte les financer. Jan Van Hove, économiste en chef de KBC, avait espéré mieux de la part du président français. "Discours inspirant ? Oui, certainement. Réaliste ? Non." Décryptage.