Tout sur londres

A cause de Boris Johnson, le maire de Londres, les épargnants belges mais aussi ceux des autres pays de la zone euro risquent de devoir subir une Bourse instable jusqu'au 23 juin prochain. Tout cela parce que Boris Johnson veut être calife à la place du calife...

Le constructeur chinois Geely va développer une nouvelle génération de taxis londoniens à propulsion électrique et plus respectueux de l'environnement. L'entreprise investit pour ce projet 250 millions de livres (339 millions d'euros) dans une nouvelle usine à Coventry, où sont construits depuis 1948 les célèbres "black cabs".

Londres, première ville hors du monde musulman à accueillir jusqu'à jeudi le Forum islamique économique mondial (WIEF), rêve d'être une des capitales de la finance islamique, un secteur en plein essor qui constituerait un débouché bienvenu pour la City.

La banque britannique Standard Chartered vient d'être mise à l'index après des accusations de dissimulation de transactions avec l'Iran. Un scandale de plus au pays de la finance reine.

Londres reste la capitale de la finance mais l'écart s'est réduit avec ses concurrentes, comme Singapour et Hong Kong, selon une nouvelle étude qui chiffre à 100.000 le nombre d'emplois perdus dans la City dans le secteur financier.

Dans cent jours exactement, la reine Elizabeth II déclarera ouverts les 3es Jeux olympiques de la capitale britannique. Si la Belgique a bien quelques espoirs de médailles, ses entreprises ont déjà battu un premier record. Selon Agoria, la fédération des entreprises technologiques, elles seront au moins 20 à participer aux Jeux, c'est deux fois plus qu'à Pékin.

Un an avant les Jeux olympiques de Londres, la Belgique a trouvé le lieu qui accueillera sa "maison" : à 10 minutes de la gare de St Pancras, l'Inner Temple comptera 182 chambres et 500 repas y seront préparés chaque jour. Sportifs, VIP et Belges "ordinaires" s'y retrouveront. Prix de la location : "Moins de 2 millions d'euros."

Les mésaventures en République démocratique du Congo (RDC) d'une société minière canadienne mettent en émoi la City de Londres, où un grand patron jusque-là respecté est accusé d'avoir franchi la ligne rouge en rachetant à vil prix une mine de cuivre prise à son concurrent.