Tout sur Lockheed Martin

La décision du gouvernement de sélectionner le F-35 Lightning II du groupe américain Lockheed Martin pour succéder à partir de 2023 aux F-16 vieillissants de la Défense constitue "une étape importante qui ouvre des perspectives intéressantes pour l'économie wallonne et évite l'enlisement", a réagi jeudi soir le ministre wallon de l'Economie, Pierre-Yves Jeholet (MR).

Feronyl, spécialisée dans les composants aérospatiaux et de défense, a signé un accord de coopération avec BAE Systems. Les sociétés vont "explorer une large gamme de partenariats possibles dans le domaine des productions avancées et des technologies d'ingénierie", a fait savoir mercredi l'entreprise mouscronnoise. Les Britanniques de BAE Systems font partie du consortium Eurofighter, du nom de cet avion européen proposé au gouvernement belge pour remplacer les F-16.

L'entreprise aérospatiale Asco et le groupe américain Lockheed Martin (LM), constructeur de l'avion de combat furtif F-35 Lightning II - en lice pour la succession des F-16 belges - ont signé jeudi un protocole d'accord qui pourrait, en cas de choix de cet appareil par le gouvernement, "créer et consolider" 400 emplois en Belgique, selon le patron d'Asco, Christian Boas.

La coentreprise Ignition!, filiale à 50% du groupe aéronautique wallon Sonaca et de Sabena Aerospace, spécialisée dans la maintenance aéronautique, a signé mardi un protocole d'accord ("Memorandum of Agreement", MoA) avec Lockheed Martin pour le développement de partenariats à long terme dans le domaine de la maintenance et de la formation dans le cas du choix du chasseur F-35 du groupe américain comme successeur des F-16 belges.

Le groupe américain Lockheed Martin (LM), constructeur de l'avion de combat F-35 Lightning II - en lice pour la succession des F-16 belges - et l'un de ses fournisseurs concluront dans les prochaines semaines deux accords avec l'industrie belge pour répondre aux préoccupations du gouvernement d'obtenir un retour économique en cas d'achat de cet appareil, a-t-il annoncé jeudi.

La Région de Bruxelles-Capitale, qui escompte des retombées économiques du renouvellement de la flotte belge d'avions de combat, suggère d'écarter la candidature du F-35 de l'Américain Lockheed Martin au profit des deux autres, le Typhoon d'Eurofighter ou le Rafale français, révèle une note obtenue vendredi par l'AFP.

Le groupe de défense américain Lockheed Martin a lancé, via Twitter, une campagne publicitaire inédite pour "vendre" à l'opinion publique belge son chasseur furtif F-35 Lightning II, avec comme slogan "Le #F35 est la solution la plus rentable pour la #Belgique" pour succéder aux F-16 vieillissants, du même constructeur, à moins de 90 millions d'euros l'unité.