Tout sur Liège Airport

Malgré une dramatisation de dernière minute, le conseil d'administration de l'aéroport a validé l'arrivée de Cainiao, le bras logistique d'Alibaba. Le contrat sera signé mi-décembre.

Une cérémonie officielle de signatures relatives aux projets du groupe Alibaba en Belgique aura lieu ce mercredi matin à Liège Airport, a-t-on appris auprès de l'aéroport liégeois, qui a convié la presse pour l'occasion. Le géant chinois de l'internet compte y implanter son premier hub européen.

Brussels Airport a accueilli 24,78 millions de passagers l'an dernier, ce qui constitue un record absolu dans l'histoire de l'aéroport. Le volume dépasse de 5,6% celui de la dernière année record, en 2015. De son côté, Liège Airport a également enregistré une importante croissance.

Liège Airport prévoit d'investir 50 millions d'euros en 2018, selon un communiqué diffusé mercredi. Quatre nouvelles positions de parkings avions pour gros-porteurs seront construits pour un montant de 30 millions d'euros, tandis que 20.000 m2 de halls cargo supplémentaires seront aménagés (20 millions d'euros).

Le transporteur aérien FedEx a confirmé l'intégration de Liège Airport dans son réseau, ont indiqué mardi les ministres wallons des aéroports, René Collin, et de l'Économie, Jean-Claude Marcourt, à l'issue d'une rencontre avec la direction de l'entreprise américain à Memphis (USA).

Une quarantaine d'hectares, 28 dans la zone Fret Nord et près de 12 au sud de l'aéroport de Liège, sont désormais disponibles pour accueillir de nouvelles entreprises, a annoncé vendredi Luc Vuylsteke, président du conseil d'entreprise de la SOWAER.

L'abandon par la compagnie aérienne VLM Airlines (Vlaamse Luchttransportmaatschappij) de ses vols initiés il y a un mois à peine à Liège Airport est "assez incompréhensible", a affirmé mercredi le ministre wallon en charge des aéroports, Carlo Di Antonio, qui exonère au passage l'aéroport régional de toute faute.

TEB Participations, l'actionnaire majoritaire de Liège Airport, s'est dit étonné à la suite des propos tenus par le ministre de tutelle Carlo Di Antonio concernant la création d'une structure de gestion unique pour les deux aéroports wallons. Liège Airport et son directeur, Luc Partoune, n'ont quant à eux pas souhaité réagir.