Tout sur Libye

" Ce virus qui rend fou ", c'est le titre du dernier ouvrage de Bernard-Henri Lévy. On peut ou non aimer ce philosophe français flamboyant, ou peut-être le préférer en philosophe qu'en militant un peu égaré de certaines causes, comme en Libye, mais il faut reconnaître à son dernier ouvrage le mérite de poser des questions essentielles et de rappeler des principes fondamentaux.

Les exportations de pétrole reprennent mercredi dans le "croissant pétrolier" libyen, poumon économique du pays, après plus de deux semaines d'arrêt dû à un bras de fer entre autorités politiques rivales sur la gestion des stratégiques revenus de l'or noir.

Les exportations de pétrole sont désormais à l'arrêt dans le "croissant pétrolier" libyen, poumon économique situé dans le nord-est du pays, dans un nouvel épisode du bras de fer entre autorités politiques rivales sur la gestion des revenus de l'or noir.

L'homme fort de l'est libyen, Khalifa Haftar, a annoncé jeudi le lancement d'une offensive pour "nettoyer" le Croissant pétrolier et écraser les groupes "ennemis", alors que cette région du nord-est du pays, poumon de l'économie libyenne, est en proie à de nouvelles violences.

Les cours du pétrole ont reculé mardi après l'officialisation largement anticipée du rétablissement de sanctions américaines contre l'Iran mais celles-ci augmentent les risques de perturbations du marché et de hausse des prix, selon des analystes.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) va tenter mercredi à Vienne de sceller un accord, qui serait le premier en huit ans, pour limiter sa production et ainsi faire remonter les cours, mais de nombreuses incertitudes pèsent sur ces négociations.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) va tenter mercredi à Vienne de sceller un accord pour limiter sa production et ainsi faire remonter les cours, mais de nombreuses incertitudes pèsent sur ces négociations extrêmement complexes, notamment les modalités pratiques d'une telle entente.